• Xi Jinping met l'accent sur l'amélioration des systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du PCC
  • Discours du président chinois Xi Jinping lors de la Conférence marquant le 70e anniversaire des Cinq principes de la coexistence pacifique (TEXTE INTEGRAL)
  • Discours à la réunion regroupant la conférence nationale sur la science et la technologie, la conférence nationale sur les prix scientifiques et technologiques ainsi que les assemblées générales des membres de l'ASC et de l'AIC (TEXTE INTEGRAL)
  • Xi Jinping remet le plus haut prix scientifique et technologique de la Chine et prononce un discours important
  • Xi Jinping met l'accent sur la conservation de l'écologie et le développement de haute qualité du bassin du fleuve Jaune
  • Xi Jinping met l'accent sur la conservation écologique et le développement de haute qualité du plateau Qinghai-Xizang
  • Xi Jinping appelle à déployer tous les efforts pour lutter contre les inondations et la sécheresse
  • Xi Jinping donne des instructions importantes sur la lutte contre les inondations et la sécheresse
  • Xi Jinping appelle à moderniser le travail en matière de sécurité publique
  • Discours de Xi Jinping à la cérémonie d'ouverture de la 10e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe (TEXTE INTEGRAL)

Xi Jinping met l'accent sur l'amélioration des systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du PCC

BEIJING, 1er juillet (Xinhua) -- Le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a tenu, dans l'après-midi du 27 juin, la 15e session d'étude de groupe sur l'amélioration des systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti. Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a présidé la session. Selon lui, l'édification du Parti dans la nouvelle ère est un projet systématique qui prend pour guide l'édification politique du Parti et vise à coordonner tous les aspects de l'édification du Parti pour former une synergie. Il est nécessaire de prendre pour appui fondamental, les pensées importantes du Comité central du Parti sur l'édification et l'autorévolution du Parti, de maintenir et renforcer la direction du Parti sur tous les plans ainsi que la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, d'appliquer les exigences globales de l'édification du Parti dans la nouvelle ère, d'adopter une pensée systémique et des méthodes scientifiques pour parvenir à une couverture complète de la discipline du Parti, englober tous les domaines et objectifs, assurer une responsabilité complète et promouvoir la cohérence institutionnelle dans le contrôle et l'administration du Parti, afin d'améliorer davantage les systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti qui sont complets, pleinement fonctionnels, scientifiques, réglementés et efficaces.

Zhang Jinghu, secrétaire général du Département de l'Organisation du Comité central du PCC, a donné une conférence sur cette question et a présenté des suggestions pertinentes. Les membres du Bureau politique du Comité central du PCC l'ont écouté attentivement et ont eu ensuite une discussion.

Xi Jinping a prononcé un discours important après avoir écouté la conférence et la discussion. Notant que le PCC célébrerait le 103e anniversaire de sa fondation dans quelques jours, il a adressé ses vœux de fête aux membres du Parti dans tout le pays, au nom du Comité central du Parti.

Selon lui, depuis le XVIIIe Congrès national du Parti, en poursuivant inébranlablement l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, nous avons réalisé une série de résultats d'innovation dans les aspects théoriques, pratiques et institutionnels, mis en place des systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti et ouvert de nouveaux horizons dans l'autorévolution de notre Parti centenaire. Cependant, force est de constater que le Parti devra aussi continuer à trouver des solutions aux problèmes survenant dans les domaines de l'exercice du pouvoir, de l'application de la politique de réforme et d'ouverture, et du fonctionnement de l'économie de marché, sans parler des défis liés au contexte international, tandis que les "quatre dangers", à savoir le relâchement moral, l'incompétence, la coupure d'avec les masses, ainsi que la corruption constitueront toujours une menace. Il est donc impératif de faire régner constamment une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti et de faire avancer son autorévolution de façon permanente. Le Parti tout entier doit toujours garder l'esprit de "se présenter à l'examen" en restant lucide et déterminé, et s'appuyer sur l'approche efficace qu'est l'amélioration des systèmes de l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, pour poursuivre sans cesse la grande et nouvelle œuvre d'édification du Parti dans la nouvelle ère.

D'après Xi Jinping, il est nécessaire de perfectionner notre système organisationnel pour que les décisions et les politiques des autorités supérieures puissent être mises en œuvre efficacement à tous les niveaux, et que les avis émanant de tous les niveaux puissent parvenir sans difficulté aux autorités supérieures. Il faut maintenir l'autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti, affiner les mécanismes de mise en œuvre des décisions et des plans majeurs du Comité central du Parti, afin de garantir que les ordres soient transmis sans heurts et exécutés sans faille. Il faut également poursuivre et améliorer le système de direction ainsi que le système d'organisation et de gestion dans l'édification du Parti, et mettre en place un cadre de travail dans lequel chaque échelon exerce une supervision stricte sur le travail de l'échelon immédiatement inférieur, que chaque échelon sert d'exemple pour ses inférieurs et qu'une grande importance est accordée au renforcement des échelons de base, de sorte que les organisations du Parti à tous les échelons et dans tous les domaines soient pleinement compétentes. Il est nécessaire de veiller à ce que l'édification du Parti joue un rôle de guide dans la gouvernance à la base, et de continuer à assainir les organisations de base du Parti qui sont faibles et désorganisées, afin de renforcer effectivement la capacité des organisations de base du Parti à diriger la gouvernance à la base. Il faut explorer et renforcer l'édification du Parti dans de nouveaux types d'organisations économiques et sociales et parmi les groupes dans de nouvelles formes d'emploi, tout en innovant la structure et les formes d'activité des organisations du Parti. Il importe de savoir utiliser les technologies de l'Internet et les moyens informatiques pour mener à bien l'édification du Parti, de sorte que les organisations et le travail du Parti couvrent toutes les activités tant en ligne que hors ligne.

D'après Xi Jinping, il est nécessaire de perfectionner le système éducatif visant à renforcer la vitalité interne du Parti et à forger l'esprit des membres du Parti. Il est impératif d'insister sur le rôle fondamental de l'édification idéologique, d'armer sans relâche le Parti entier de ses théories innovantes et de renforcer constamment l'esprit du Parti chez les communistes. Nous devons combiner à la fois l'éducation régulière et l'éducation intensive, l'étude théorique et la pratique, le renforcement de l'esprit du Parti et l'augmentation des compétences, afin de perfectionner les mécanismes d'éducation permanents permettant de forger l'esprit, d'acquérir de la sagesse, d'améliorer le style de travail et de motiver les actions. Il faut saisir les opportunités offertes par la campagne d'étude de la discipline du Parti pour inciter les membres et cadres du Parti à intégrer le renforcement de l'esprit du Parti, l'observation de la discipline et l'amélioration du style de travail dans leur vie quotidienne et à en faire une habitude.

Selon Xi Jinping, il est indispensable d'améliorer le système de supervision qui s'attaque de manière ciblée à la fois aux symptômes et aux causes profondes des problèmes de conduite au sein du Parti. Il faut instruire simultanément les membres du Parti sur l'esprit communiste, le style de travail et la discipline du Parti, tout comme il est nécessaire de non seulement traiter les maladies, mais aussi de renforcer le corps pour maintenir la santé. Il faut également améliorer le mécanisme de gestion des membres du Parti, perfectionner le mécanisme permanent visant à améliorer le style de travail et à faire régner une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, de manière à parfaire les mécanismes de travail selon la formule "ne pas oser, ne pas pouvoir, ne pas songer". Il faut adhérer à la combinaison de l'autosurveillance du Parti et de la surveillance par le peuple, promouvoir la cohérence et la coordination de toutes les formes de supervision, et veiller à ce que notre système de contrôle, placé sous la direction unifiée du Parti, soit hautement efficace, fasse autorité et couvre tous les aspects. Il faut également mener à bien la surveillance politique, la surveillance des équipes dirigeantes, notamment du "principal responsable", la surveillance dans la prise de décision sur les questions majeures, dans la nomination et la révocation des cadres importants, dans l'investissement dans les projets majeurs, et dans l'utilisation des fonds importants, ainsi que la surveillance des secteurs clés à forte concentration de pouvoir, de fonds et de ressources, afin de s'assurer qu'aucune mauvaise conduite à la recherche de privilèges ni aucune corruption ne passe inaperçue.

D'après Xi Jinping, il est nécessaire de veiller à ce que notre système institutionnel soit plus complet, plus efficace et plus compétent. Il est impératif de renforcer l'intégration des systèmes, de sorte que l'édification institutionnelle s'adapte aux besoins de la gouvernance du Parti ainsi qu'à l'édification du Parti sous tous ses aspects, et que la cage réglementaire qui limite le pouvoir soit renforcée sur tous les plans. Il faut approfondir le développement et la réforme des règlements et systèmes internes du Parti et s'appliquer à renforcer la conception au plus haut niveau, à combler les lacunes et à améliorer la qualité et l'efficacité. Il faut aussi, en fonction des besoins dans la pratique, intégrer en temps opportun les bonnes expériences et les bonnes pratiques dans nos systèmes, tout en renforçant l'exécution des systèmes, afin de pousser toujours plus en profondeur l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti sur le plan des règlements et des systèmes.

Selon Xi Jinping, il faut améliorer le système de responsabilité dans lequel les acteurs sont clairement désignés et les exigences bien définies. Il est nécessaire de mettre en place un système de responsabilité hiérarchisé et catégorisé afin de garantir que les organisations du Parti à tous les échelons, ainsi que les membres et cadres du Parti prennent pleinement conscience de leurs responsabilités, les assument et les remplissent. Il faut clarifier la responsabilité d'acteur principal des comités (groupes dirigeants) du Parti dans l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti, la responsabilité de supervision des commissions de contrôle de la discipline à tous les échelons, la responsabilité des secrétaires des comités (groupes dirigeants) du Parti en tant que premiers responsables, la responsabilité des membres des équipes dirigeantes dans la gouvernance du Parti, ainsi que les responsabilités particulières de chaque membre et de chaque cadre du Parti. Il faut améliorer le mécanisme précis et scientifique de recours en responsabilité et concrétiser la responsabilité d'un niveau à l'autre, de sorte que la gouvernance du Parti soit pleinement assurée grâce à une définition claire des acteurs et des exigences, ainsi qu'à la mise en œuvre rigoureuse des mécanismes d'évaluation et de responsabilité.

A la fin de la session, Xi Jinping a déclaré que pour promouvoir en profondeur l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti et améliorer les systèmes en la matière, les membres du Bureau politique du Comité central du PCC devaient faire preuve d'initiative et d'exemplarité, être exigeants envers eux-mêmes, assumer avec rigueur leurs propres responsabilités et exercer un contrôle strict sur ce qui est de leur ressort, afin d'unir et diriger l'ensemble du Parti pour bien gouverner le Parti et le rendre fort, jetant ainsi des bases solides pour promouvoir intégralement la montée en puissance du pays et le grand renouveau national grâce à la modernisation chinoise. Fin

Discours du président chinois Xi Jinping lors de la Conférence marquant le 70e anniversaire des Cinq principes de la coexistence pacifique (TEXTE INTEGRAL)

(Xinhua/Zhang Ling)

BEIJING, 28 juin (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a prononcé vendredi à Beijing un discours important, lors de la Conférence marquant le 70e anniversaire des Cinq principes de la coexistence pacifique.

Voici le texte intégral de son discours :

 

Faire rayonner les Cinq principes de la coexistence pacifique et construire ensemble la communauté d'avenir partagé pour l'humanité

Discours de M. Xi Jinping

Président de la République populaire de Chine

à la Conférence commémorant le 70e anniversaire de la proclamation des Cinq Principes de la Coexistence pacifique

le 28 juin 2024

 

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs les Chefs de mission diplomatique,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Il y a 70 ans, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont été officiellement proclamés. C'est une grande initiative qui a fait époque dans l'histoire des relations internationales. Aujourd'hui, nous nous réunissons ici pour commémorer solennellement le 70e anniversaire de la proclamation de ces principes, dans le but de les faire rayonner dans la nouvelle situation, de construire ensemble la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et de donner une impulsion énergique au progrès de la civilisation humaine.

Tout d'abord, je tiens à souhaiter, au nom du gouvernement et du peuple chinois ainsi qu'en mon nom personnel, une chaleureuse bienvenue à tous les invités et amis ici présents.

Dans l'histoire moderne et contemporaine du développement de la société humaine, la gestion des relations interétatiques, la préservation de la paix et de la tranquillité dans le monde et la promotion du développement et du progrès de l'humanité tout entière ont toujours été des thèmes majeurs explorés inlassablement par les différents pays.

La naissance des Cinq Principes de la Coexistence pacifique a répondu à l'appel du temps et a été un choix de l'Histoire. Après la Seconde Guerre mondiale, les mouvements pour l'indépendance et l'émancipation nationales ont émergé avec impétuosité, et le système colonial mondial s'est effondré. Dans le même temps, l'ombre de la guerre froide planait sur le monde et le mot " la force prime le droit " gagnait du terrain. Les pays qui venaient d'accéder à l'indépendance aspiraient ardemment à défendre leur souveraineté et à développer l'économie nationale. La Chine nouvelle, attachée à l'indépendance et à l'autonomie, œuvrait activement à une coexistence pacifique avec les autres pays du monde et à l'amélioration de son environnement extérieur, notamment celle de son voisinage. Dans ce contexte, les dirigeants chinois ont avancé pour la première fois l'ensemble des Cinq Principes de la Coexistence pacifique, à savoir, le respect mutuel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, la non-agression mutuelle, la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, l'égalité et le bénéfice mutuel, et la coexistence pacifique, et les ont inclus dans les déclarations conjointes Chine-Inde et Chine-Myanmar pour appeler à en faire des normes fondamentales régissant les relations interétatiques.

Nés en Asie, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont très vite été connus dans le monde. En 1955, sur la base de ces principes, la Conférence de Bandung réunissant plus de 20 pays asiatiques et africains a avancé les dix principes sur la gestion des relations interétatiques et préconisé l'esprit de Bandung marqué par l'unité, l'amitié et la coopération. Devenus principes directeurs du Mouvement des non-alignés fondé dans les années 1960, ces principes ont aussi été inclus dans la Déclaration relative aux principes du droit international adoptée par la 25e session de l'Assemblée générale des Nations Unies en 1970 et la Déclaration concernant l'instauration d'un nouvel ordre économique international adoptée par la sixième session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies en 1974. Ainsi les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont-ils été successivement inscrits dans une série de documents internationaux importants et largement reconnus et respectés par la communauté internationale.

Depuis 70 ans, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont transcendé l'espace et le temps, dépassé les incompréhensions et montré leur résilience et leur vitalité au fil des années. Ils sont devenus des normes fondamentales régissant les relations internationales et des principes fondamentaux du droit international ouverts, inclusifs et universellement applicables et ont apporté une contribution historique impérissable au progrès de l'humanité.

Premièrement, ils sont devenus une référence historique dans les relations internationales et l'état de droit international. Reflet des buts et principes de la Charte des Nations Unies, ils vont dans le sens du développement des relations internationales et correspondent aux intérêts fondamentaux de tous les peuples du monde. Dans le même temps, ils insistent sur l'importance d'un comportement " mutuel " et " d'égal à égal " dans les relations interétatiques et incarnent l'esprit de l'état de droit international qui préconise l'unité des droits, des devoirs et des responsabilités des pays. Couvrant les normes fondamentales de la coexistence pacifique entre les pays sur les plans politique, sécuritaire, économique et diplomatique, ces principes ont proposé un code de conduite précis, clair et efficace aux différents pays pour porter l'esprit de l'état de droit international et trouver la bonne manière de coexister.

Deuxièmement, ils ont proposé une bonne ligne à suivre pour établir et développer des relations entre pays aux systèmes sociaux différents. Lorsque ces cinq principes sont observés, les pays, aussi différents qu'ils puissent être en termes de système social, d'idéologie, de passé historique, de culture, de croyance religieuse, de stade de développement ou de taille, peuvent établir et développer des relations de confiance mutuelle et de coopération amicale. Ces principes ont offert une nouvelle piste de règlement pacifique des questions interétatiques léguées par l'Histoire et des différends internationaux, en s'affranchissant des concepts désuets et étriqués de " la politique des blocs " et de " la sphère d'influence " ainsi que des mentalités d'opposition et de confrontation.

Troisièmement, ils ont bâti une grande synergie en faveur de la solidarité, de la coopération et de la montée en puissance collective des pays en développement. Cristallisation des réflexions profondes des pays en développement désireux de changer leur destin et en quête de la transformation et du progrès, ces principes ont inspiré de plus en plus de pays asiatiques, africains et latino-américains et les ont encouragé à se témoigner solidarité et soutien pour combattre les ingérences extérieures et se frayer avec succès une voie de développement indépendante et autonome. Ils ont également favorisé la coopération Sud-Sud et contribué à l'amélioration et au développement des relations Nord-Sud.

Quatrièmement, ils ont apporté une sagesse historique à la réforme et au perfectionnement de l'ordre international. Ayant pour point de départ la préservation des intérêts et des revendications des pays petits et faibles face à la loi du plus fort, ces principes se sont opposés sans équivoque à l'impérialisme, au colonialisme et à l'hégémonisme, et ont rejeté la loi de la jungle qui justifie le bellicisme et les intimidations et ont posé des bases intellectuelles importantes pour l'évolution de l'ordre international dans un sens plus juste et plus équitable.

Après 70 ans d'épreuves, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique sont devenus une richesse partagée de la communauté internationale et méritent d'être préservés, pérennisés et valorisés. Je voudrais, à cette occasion, saluer la mémoire des dirigeants des anciennes générations qui les ont portés ensemble et rendre un vibrant hommage aux personnalités clairvoyantes des différents pays pour leur engagement constant en faveur du rayonnement de ces Principes.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Le relais de l'Histoire passe de génération en génération et le progrès de l'humanité se poursuit à travers chacune de nos réponses aux questions du temps. Il y a 70 ans, face à la dévastation des guerres chaudes et à la confrontation de la guerre froide, nos prédécesseurs, en vue de défendre la paix et la souveraineté, ont donné leur réponse historique en avançant les Cinq Principes de la Coexistence pacifique. Cette réponse a résisté aux aléas internationaux et, loin d'être dépassée, affiche une vitalité toute nouvelle. 70 ans après, la Chine a répondu à la grande question de notre époque, à savoir quel monde à bâtir et comment le bâtir, en proposant de construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Actuellement, cette initiative chinoise devenue consensus international et passée d'une vision prometteuse à des concrétisations fructueuses donne une forte impulsion à la marche de notre monde vers un avenir radieux de paix, de sécurité, de prospérité et de progrès.

La vision de la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité, tout comme les Cinq Principes de la Coexistence pacifique, prend ses racines dans la brillante culture traditionnelle chinoise qui recherche le bon voisinage, l'amitié, la bonne foi et la Grande Concorde des nations. Elle traduit aussi l'engagement constant de la diplomatie chinoise, confiante et indépendante, pour la justice, le soutien aux faibles et le bien commun de tous, témoigne aussi de la vision mondiale du Parti communiste chinois qui œuvre à une plus grande contribution à l'humanité et montre aussi la détermination inébranlable de la Chine à poursuivre la voie du développement pacifique. Elle incarne le mieux la transmission, la valorisation et le développement des Cinq Principes de la Coexistence pacifique dans le nouveau contexte.

Cette vision, en s'appuyant sur la réalité de l'interdépendance des pays partageant heur et malheur, a donné un nouvel exemple de la coexistence d'égal à égal. La Chine estime que tous les pays, grands ou petits, puissants ou faibles, riches ou pauvres, sont membres égaux de la communauté internationale. Ils ont des intérêts étroitement liés et partagent les droits et responsabilités dans les affaires internationales. Ils ont à relever ensemble les défis, à réaliser la prospérité commune, à bâtir un monde de paix durable, de sécurité universelle, de prospérité commune, ouvert, inclusif, propre et beau, et à assurer une coexistence pacifique avec plus de sécurité et de prospérité pour l'humanité.

Cette vision, en répondant au courant de notre époque que sont la paix, le développement et la coopération gagnant-gagnant, a ouvert de nouveaux horizons pour la paix et le progrès. La Chine appelle les différentes parties à avoir à cœur l'avenir de l'humanité et le bien-être des peuples, à poursuivre leur engagement initial en faveur de l'égalité, du bénéfice mutuel et de la coexistence pacifique, à faire rayonner les valeurs communes de l'humanité, à promouvoir une gouvernance mondiale fondée sur les amples consultations, la contribution conjointe et les bénéfices partagés, à construire un nouveau type de relations internationales, à mettre en œuvre l'Initiative pour le développement mondial, l'Initiative pour la sécurité mondiale et l'Initiative pour la civilisation mondiale, et à renforcer la coopération de qualité dans le cadre de l'Initiative " la Ceinture et la Route ", de manière à accroître les intérêts communs de tous les peuples du monde.

Cette vision, en suivant la grande tendance historique d'un monde multipolaire et de la mondialisation économique, a enrichi de nouvelles pratiques les efforts pour le développement et la sécurité. La Chine a œuvré à mettre en synergie les efforts de toutes les parties pour une concrétisation plus approfondie et plus substantielle de cette vision, réalisant le progrès historique d'aller du bilatéral au multilatéral, du régional au mondial, du développement à la sécurité, de la coopération à la gouvernance. Ce qui a orienté et favorisé avec efficacité un monde multipolaire égal et ordonné et une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive, apporté des perspectives de paix et de stabilité à la communauté internationale et contribué à une prospérité accrue et à un développement renforcé au profit des peuples du monde.

En revisitant le passé et en nous projetant vers l'avenir à ce moment crucial de l'Histoire, nous ne saurions nous arrêter dans le développement de la civilisation humaine et la construction d'un monde meilleur. Quelle que soit l'évolution de notre monde, un fait fondamental demeure inchangé. C'est qu'il n'y a qu'une planète Terre dans l'univers et que les êtres humains partagent un foyer commun. Nous devons chérir et protéger notre planète dans un esprit de solidarité planétaire pour laisser à nos enfants une terre de vie meilleure.

L'avenir est prometteur. Les défis sont à relever. Placés devant le choix historique entre la paix et la guerre, entre la prospérité et la récession, et entre la solidarité et la confrontation, nous devons plus que jamais valoriser l'essence des Cinq Principes de la Coexistence pacifique et travailler inlassablement à réaliser la noble mission de construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

-Nous devons poursuivre le principe de l'égalité souveraine. Les Cinq Principes de la Coexistence pacifique sont centrés sur l'égalité souveraine de tous les pays. Sur cette base, ils s'attachent à promouvoir l'égalité des droits, des chances et des règles, et s'opposent à ce que les pays grands, puissants et riches malmènent ceux qui sont petits, faibles et pauvres. La construction d'un monde multipolaire égal et ordonné que nous préconisons consiste à permettre à chaque pays de trouver sa place dans le système multipolaire et de jouer le rôle qui lui revient dans le respect du droit international pour que le processus de multipolarisation du monde soit globalement stable et constructive.

-Nous devons consolider la base du respect mutuel. L'égalité de même que le respect et la confiance mutuels sont primordiaux dans les échanges interétatiques. Nous devons respecter les traditions historiques et culturelles différentes et les stades de développement différents des autres, respecter leurs intérêts vitaux et préoccupations majeures et respecter le libre choix de leurs peuples en termes de voie de développement, de système et de modèle. Il nous faut préserver ensemble la " règle d'or " de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autrui et nous opposer ensemble aux tentatives d'imposer sa volonté à autrui, de recourir à la confrontation des blocs, de créer de petits cercles de tout genre et de forcer les autres pays à prendre parti.

-Nous devons réaliser les perspectives de paix et de sécurité. L'Histoire et la réalité nous enseignent que tous les pays doivent ensemble assumer la responsabilité de la préservation de la paix, poursuivre une voie de développement pacifique et œuvrer à bâtir la paix, à la défendre et à en bénéficier. Dans un monde d'interdépendance, rechercher la sécurité absolue et exclusive pour soi-même mènera à l'impasse. C'est dans cet esprit que la Chine a avancé l'Initiative pour la sécurité mondiale qui vise à promouvoir une vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable, à renforcer le développement et la sécurité par la coopération et à bâtir une architecture de sécurité plus équilibrée, plus effective et plus durable.

-Nous devons fédérer les forces pour la prospérité. Comme le dit un vieil adage chinois, " l'homme de bonté garde à cœur le bien des autres et l'homme sage agit dans l'intérêt des autres ". On retrouve la même idée dans le proverbe d'Amérique latine : " La seule façon d'être profitablement national consiste à être généreusement universel. " Un proverbe arabe dit aussi : " Le charbon s'enflamme quand on est uni et il s'éteint lorsqu'on est divisé. " Dans un monde globalisé, ce dont nous avons besoin, ce ne sont pas les fossés de division ni le rideau de fer de la confrontation, mais des ponts de communication et des voies de coopération. Si nous appelons à une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive, favorisons la coopération de qualité dans le cadre de l'Initiative " la Ceinture et la Route " et travaillons à la mise en œuvre de l'Initiative pour le développement mondial, c'est pour faire partager les opportunités de la croissance à tous et promouvoir l'inclusion à l'égard des voies de développement différentes, de sorte que tous les peuples puissent bénéficier des fruits de développement, que tous les pays dans le village planétaire œuvrent ensemble au développement et à la prospérité et que l'idée du gagnant-gagnant soit partagée par tous.

-Nous devons défendre la vision de l'équité et de la justice. Sans l'équité et la justice, la politique du plus fort sévira et la loi de la jungle régnera. Face à la nouvelle situation et aux nouveaux défis, l'autorité et le rôle central de l'ONU doivent être renforcés et non affaiblis. Les buts et principes de la Charte des Nations Unies n'ont jamais été archaïques, mais au contraire s'avèrent plus importants. Préconiser la vision de la gouvernance mondiale fondée sur les principes d'amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés et porter le véritable multilatéralisme exigent que les règles internationales soient définies et préservées ensemble par tous les pays. Les affaires du monde doivent être gérées par les pays du monde à travers les consultations, et non dictées par ceux qui sont plus musclés.

-Nous devons montrer l'esprit d'ouverture et d'inclusion. Les pays du monde sont sur le même navire qui porte non seulement l'aspiration à la paix, la prospérité économique et les progrès scientifiques et technologiques, mais aussi la diversité des civilisations et le rêve de l'humanité pour un développement pérenne. Dans l'histoire humaine, la rencontre et l'enrichissement réciproque des civilisations ont contribué à un développement spectaculaire et à une prospérité formidable de la société humaine et écrit un chapitre brillant des échanges, de l'inspiration mutuelle et du rayonnement commun des civilisations. L'Initiative pour la civilisation mondiale que la Chine a avancée a justement pour objectif de favoriser la compréhension et le rapprochement entre les peuples et de promouvoir l'inclusion et l'inspiration mutuelle entre les civilisations. Notre monde est suffisamment grand pour permettre à tous les pays de se développer et de progresser en commun. Les différentes civilisations peuvent tout à fait s'enrichir et s'épanouir sur un pied d'égalité et à travers l'apprentissage réciproque.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Ce que nous avons vécu ces 70 dernières années n'a cessé de prouver que le renforcement de la solidarité, de la coopération, de la communication et de la compréhension était un moyen efficace permettant aux différents pays de relever ensemble les défis et de bâtir ensemble l'avenir. Dans le monde d'aujourd'hui, le Sud global gagne remarquablement en force et joue un rôle de poids dans le progrès de l'humanité. Sur le nouveau point de départ historique, il est appelé à aller de l'avant dans un esprit plus ouvert et plus inclusif et à se tenir à l'avant-garde de la construction de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Nous devons être stabilisateurs pour la préservation de la paix, en promouvant le règlement pacifique des divergences et des différends interétatiques et en participant de manière constructive au règlement politique des dossiers chauds régionaux et internationaux. Nous devons être piliers pour le développement ouvert, en travaillant à replacer le développement au centre de l'agenda international, en redressant le partenariat mondial pour le développement et en approfondissant la coopération Sud-Sud et le dialogue Nord-Sud. Nous devons être bâtisseurs de la gouvernance mondiale, en participant activement à la réforme et à la construction du système de gouvernance mondiale, en élargissant les intérêts communs des différentes parties et en œuvrant à une architecture de gouvernance mondiale plus équilibrée et plus efficace. Nous devons être promoteurs de l'inspiration mutuelle entre civilisations, en promouvant la communication et le dialogue entre les différentes civilisations, en renforçant les échanges sur la gouvernance et en approfondissant les interactions dans les domaines comme l'éducation, les sciences, les technologies et la culture ainsi que celles entre les collectivités locales, les peuples et les jeunes.

Pour mieux soutenir la coopération du Sud global, la Chine établira un centre de recherche du Sud global, fournira aux pays du Sud global 1 000 bourses d'excellence des Cinq Principes de la Coexistence pacifique et 100 000 stages ou opportunités de formation dans les cinq ans à venir, et lancera le programme des jeunes pionniers du Sud global. Elle continuera de mettre à profit le Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement, le Fonds pour le développement mondial et la coopération Sud-Sud et le Fonds de coopération Sud-Sud sur le changement climatique, et mettra en place ensemble avec les parties concernées le Centre d'excellence de la coopération tripartite pour la mise en œuvre de l'Initiative pour le développement mondial pour soutenir le développement économique des pays du Sud global. La Chine poursuivra le Mécanisme de coopération Sud-Sud et triangulaire Chine-FIDA au sein du Fonds international de développement agricole et apportera un don supplémentaire en RMB d'une valeur équivalente à 10 millions de dollars américains pour appuyer le développement agricole du Sud global. Elle entend engager des discussions avec plus de pays du Sud global sur les arrangements de libre-échange et continuer de soutenir l'Initiative de l'Aide pour le commerce lancée par l'OMC et d'apporter des fonds au Programme de la Chine, et elle sera heureuse de voir plus de pays du Sud global prendre part dans l'Initiative sur le cadre de la coopération économique et commerciale internationale pour l'économie numérique et le développement vert. D'ici 2030, le volume des importations chinoises en provenance des pays en développement pourrait dépasser 8 000 milliards de dollars américains.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont été inscrits il y a longtemps dans la Constitution de la Chine, devenant la pierre angulaire de la politique étrangère d'indépendance et de paix du pays. Aujourd'hui, la Chine œuvre à promouvoir sur tous les plans la construction d'un grand pays et le grand renouveau de la nation par la modernisation à la chinoise. Dans la nouvelle marche en avant, elle continuera de faire rayonner les Cinq Principes de la Coexistence pacifique, travaillera avec les autres pays à la construction de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et apportera une nouvelle contribution encore plus grande à la préservation de la paix mondiale et à la promotion du développement commun.

La détermination de la Chine à poursuivre la voie du développement pacifique ne saurait jamais changer. Nous n'emprunterons jamais le vieux chemin du pillage colonialiste ni le chemin erroné de la recherche de l'hégémonie, mais poursuivrons la bonne voie du développement pacifique. Sur la question de la paix et de la sécurité, la Chine dispose du meilleur bilan parmi les grands pays du monde. Nous œuvrerons à trouver aux dossiers brûlants des solutions aux caractéristiques chinoises et à jouer un rôle constructif sur la crise ukrainienne, le conflit palestino-israélien ainsi que les questions liées à la péninsule coréenne, à l'Iran, au Myanmar et à l'Afghanistan. Plus la force de la Chine augmente, plus l'espoir pour la paix mondiale sera grand.

La détermination de la Chine à développer la coopération amicale avec les autres pays ne saurait jamais changer. Nous travaillerons activement à élargir le partenariat mondial égal, ouvert et coopératif et œuvrerons à une plus grande convergence d'intérêts avec les autres pays du monde. La Chine travaillera à promouvoir la coordination et une interaction vertueuse entre grands pays et à favoriser entre eux des relations caractérisées par la coexistence pacifique, la stabilité globale et le développement équilibré. Fidèle au principe d'amitié, de sincérité, de bénéfice mutuel et d'inclusion et à la politique de bon voisinage et de partenariat, elle œuvrera à approfondir l'amitié, la confiance mutuelle et l'imbrication d'intérêts avec ses pays voisins. Attachée au principe de sincérité, de résultats effectifs, d'amitié et de bonne foi et à celui de la recherche du plus grand bien et des intérêts partagés, elle restera engagée à renforcer la solidarité et la coopération avec les autres pays en développement pour sauvegarder les intérêts communs de tous les pays en développement. La Chine continuera de porter le véritable multilatéralisme et de prendre une part active dans la réforme et le perfectionnement du système de gouvernance mondiale.

La détermination de la Chine à promouvoir le développement commun dans le monde ne saurait jamais changer. Le développement de qualité de l'économie chinoise injectera une forte impulsion à la croissance mondiale. La modernisation de la Chine, peuplée de plus de 1,4 milliard d'habitants, signifie l'émergence d'un marché gigantesque, dont l'ampleur dépasse celle de tous les pays développés réunis. Les portes de la Chine s'ouvriront toujours plus grand et ne se fermeront jamais. Nous travaillons aujourd'hui à concevoir et à appliquer des mesures visant à approfondir davantage la réforme sur tous les plans, et continuons d'élargir l'ouverture institutionnelle pour créer un environnement d'affaires plus conforme aux règles du marché, à la législation et aux normes internationales. Ceux qui montent une " petite cour avec de hauts murs " et recourent au découplage et à la rupture des chaînes vont à rebours de l'Histoire et finiront par nuire aux intérêts communs de la communauté internationale.

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

" Le chemin de l'Histoire n'est pas toujours sans embûches. Face aux épreuves et obstacles, ce n'est qu'avec un esprit héroïque que l'on pourra en triompher. " Tels sont les mots prononcés par un pionnier de la révolution chinoise il y a cent ans. Aujourd'hui, c'est à nous de prendre le relais pour promouvoir la cause de la paix et du développement de l'humanité. Prenons le 70e anniversaire des Cinq Principes de la Coexistence pacifique pour un nouveau point de départ, assumons notre mission historique et avançons ensemble avec courage et détermination, en vue de construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et de bâtir un avenir plus radieux.

Je vous remercie. Fin

Discours à la réunion regroupant la conférence nationale sur la science et la technologie, la conférence nationale sur les prix scientifiques et technologiques ainsi que les assemblées générales des membres de l'ASC et de l'AIC (TEXTE INTEGRAL)

BEIJING, 28 juin (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping s'est adressé lundi à la réunion regroupant la conférence nationale sur la science et la technologie, la conférence nationale sur les prix scientifiques et technologiques ainsi que les assemblées générales des membres de l'Académie des sciences de Chine (ASC) et de l'Académie de l'ingénierie de Chine (AIC).

Voici le texte intégral de son discours :

Discours à la réunion regroupant la conférence nationale sur la science et la technologie, la conférence nationale sur les prix scientifiques et technologiques ainsi que les assemblées générales des membres de l'Académie des sciences de Chine et de l'Académie de l'ingénierie de Chine

(Le 24 juin 2024)

Xi Jinping

Mesdames et Messieurs les académiciens,

Chers camarades, chers amis,

Nous nous réunissons ici pour un événement scientifique et technologique organisé pendant la période critique pour promouvoir intégralement la montée en puissance du pays et le grand renouveau national grâce à la modernisation chinoise. Tout d'abord, au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), je tiens à féliciter chaleureusement les équipes et les individus ayant remporté les prix scientifiques et technologiques de la Chine pour l'année 2023 ! J'adresse mes sincères salutations aux membres de l'Académie des sciences de Chine (ASC) et de l'Académie de l'ingénierie de Chine (AIC) ainsi qu'à l'ensemble des chercheurs scientifiques chinois ! Je souhaite également une chaleureuse bienvenue aux académiciens étrangers et aux amis de la communauté scientifique internationale ici présents !

La prospérité d'une nation repose sur l'essor de ses sciences et technologies, et la puissance d'un pays sur sa force scientifique et technologique. Le PCC a toujours attaché une grande importance au développement des sciences et des technologies. Depuis le XVIIIe Congrès national du PCC, le Comité central du Parti a appliqué en profondeur la stratégie de développement par l'innovation, mis en avant la mission stratégique d'accélérer l'édification d'un État innovant et fixé l'objectif stratégique de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies d'ici 2035. Nous avons continué à approfondir la réforme des systèmes scientifique et technologique, et stimulé pleinement l'enthousiasme, l'initiative et la créativité des chercheurs, de manière à rendre plus indépendantes et plus fortes la recherche et l'innovation chinoises de haut niveau. La cause scientifique et technologique du pays a ainsi enregistré des succès et transformations historiques.

La Chine a enregistré de nouvelles percées dans la recherche fondamentale d'avant-garde : nous avons obtenu une série de résultats originaux majeurs dans la technologie quantique, les sciences de la vie, la science physique et les sciences spatiales, prouvé avec succès deux conjectures majeures en géométrie différentielle, réalisé la reprogrammation chimique de cellules humaines par de petites molécules et réussi la synthèse de l'amidon à partir de dioxyde de carbone.

La Chine a fait de nouveaux progrès dans les domaines stratégiques de haute technologie : nous avons lancé les sondes Chang'e pour explorer la Lune, placé en orbite le module principal de la station spatiale chinoise Tianhe, envoyé la sonde Tianwen vers la planète Mars, poussé l'exploration dans les profondeurs de la Terre avec l'engin de forage Crust 1, effectué une plongée de plus de 10.000 mètres de profondeur avec le submersible habité en eau profonde Fendouzhe (Lutteur) et mis en service commercial la première centrale nucléaire de quatrième génération au monde.

La Chine a obtenu de nouveaux résultats dans le développement de haute qualité stimulé par l'innovation : des industries émergentes comme les circuits intégrés et l'intelligence artificielle ont connu un essor vigoureux ; le tout premier satellite 6G au monde a été mis en orbite avec succès ; le système de navigation par satellites Beidou a commencé à fournir un service de haute précision à l'échelle mondiale ; l'avion gros porteur chinois C919 a été mis en service ; la technologie des trains à grande vitesse chinois est devenue une référence internationale ; les véhicules à énergies nouvelles du pays ont insufflé un nouvel élan à l'industrie automobile mondiale ; la production biotechnologique de semences, la mise au point de nouveaux médicaments et les technologies vertes et à faibles émissions de carbone ont permis d'assurer la sécurité alimentaire et de faire progresser l'édification d'une Chine saine et belle.

La Chine a ouvert de nouvelles perspectives dans la réforme des systèmes scientifique et technologique : nous avons remodelé le système de gestion des sciences et des technologies, accéléré la mise en place des forces scientifiques et technologiques d'intérêt stratégique du pays et libéré le potentiel des acteurs et talents d'innovation.

La Chine a également fait de nouveaux progrès dans l'ouverture scientifique et technologique et la coopération avec le reste du monde : nous avons lancé des initiatives de coopération scientifique et technologique internationale et pris la tête dans l'organisation de grands programmes scientifiques internationaux, de sorte que l'influence de la Chine en tant que pôle important de l'innovation mondiale ne cesse de croître. Tout cela a jeté des bases solides pour faire de la Chine une puissance en sciences et technologies.

Dans le développement scientifique et technologique de la nouvelle ère, nous avons constamment approfondi notre compréhension des lois objectives et accumulé de riches expériences importantes, qui peuvent se résumer comme suit : il faut adhérer à la direction du Parti sur tous les plans, renforcer la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti dans le travail scientifique et technologique, prendre en compte la tendance générale, planifier le travail dans son ensemble et saisir l'essentiel des problèmes afin de garantir que notre cause scientifique et technologique progresse toujours dans la bonne direction ; il est impératif de poursuivre la voie de l'innovation autonome à la chinoise, de compter sur nos propres forces, de travailler d'arrache-pied et de mettre pleinement en valeur l'avantage de notre système socialiste consistant à concentrer les efforts sur les tâches majeures afin de rendre plus indépendantes et plus fortes la recherche et l'innovation chinoises de haut niveau et de prendre fermement en main la clé de la science et de la technologie ainsi que l'initiative du développement ; il faut guider le développement par l'innovation et garder fermement à l'esprit l'idée selon laquelle réussir l'innovation, c'est réussir le développement, et que planifier l'innovation, c'est planifier l'avenir, afin de réaliser un développement de haute qualité et une sécurité de haut niveau grâce à l'innovation scientifique et technologique ; il est essentiel d'adhérer à l'orientation stratégique tournée vers les sciences et technologies d'avant-garde dans le monde, l'édification économique, les besoins majeurs de l'État et la santé du peuple et de renforcer les dispositions couvrant tous les maillons et tous les domaines de l'innovation scientifique et technologique afin d'augmenter sur tous les plans la puissance scientifique et technologique et la capacité d'innovation ; il nous faut poursuivre la réforme pour stimuler la vitalité de l'innovation, nous débarrasser des idées qui entravent l'innovation scientifique et technologique et abattre résolument les barrières institutionnelles, de manière à transformer réellement les avantages de notre système en des avantages compétitifs sur le plan scientifique et technologique ; il importe de promouvoir le cercle vertueux de l'éducation, de la recherche et des talents ainsi que de mettre en œuvre de manière coordonnée la stratégie de renouveau national par les sciences et l'éducation, la stratégie de redressement du pays par l'émergence de talents et la stratégie de développement par l'innovation, afin de faire progresser le développement de l'éducation, l'innovation scientifique et technologique et la formation de talents. Il est important de développer une culture de l'innovation, de perpétuer les gènes de l'innovation inhérents à la brillante culture traditionnelle chinoise, et de créer un environnement favorable à la prise d'initiative dans la recherche scientifique et tolérant envers les échecs, pour encourager toute la société à respecter la science et à poursuivre l'innovation ; il faut poursuivre l'ouverture et la coopération dans les domaines scientifique et technologique au profit de l'humanité et maintenir une stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique afin de contribuer, par la sagesse et la force chinoises, à la résolution des défis planétaires, ainsi qu'au développement et au progrès de l'humanité. Ces expériences précieuses doivent être maintenues à long terme et continuellement enrichies dans la pratique.

Mesdames et Messieurs les académiciens,

Chers camarades, chers amis,

Un nouveau cycle de révolution scientifique et technologique ainsi que de transformation industrielle est en train de se déployer. La recherche scientifique s'étend à la fois vers le macrocosme et le microcosme, s'aventure dans des conditions extrêmes et présente une tendance pluridisciplinaire et interdisciplinaire, repoussant sans cesse les limites de la connaissance humaine. L'innovation technologique est entrée dans une période d'activité intensive sans précédent, avec l'émergence de technologies de pointe telles que l'intelligence artificielle, la technologie quantique et la biotechnologie, déclenchant des transformations en chaîne. En parallèle, le monde connaît des changements majeurs inédits depuis un siècle qui s'accélèrent, la révolution scientifique et technologique s'accompagne d'une compétition accrue entre les grandes puissances. Le domaine de la haute technologie est ainsi devenu l'avant-poste clé et le théâtre principal de la concurrence internationale. Tout cela remodèle profondément l'ordre et le modèle de développement mondiaux. Malgré les progrès substantiels obtenus dans le domaine des sciences et technologies, la capacité d'innovation originale de la Chine est encore relativement faible, certaines technologies clés et technologies de base dépendent encore de pays étrangers et nous faisons face à une pénurie de talents scientifiques de premier plan. Il nous faut donc renforcer notre sens de l'urgence, redoubler nos efforts dans l'innovation scientifique et technologique, afin de nous assurer une position de leader dans la concurrence scientifique et technologique et dans le développement futur.

Le XXe Congrès national du Parti a défini la tâche centrale consistant à promouvoir intégralement la montée en puissance du pays et le grand renouveau national grâce à la modernisation chinoise. La modernisation chinoise doit s'appuyer sur la modernisation scientifique et technologique, et la réalisation d'un développement de haute qualité nécessite l'innovation dans les domaines de recherche pour cultiver de nouveaux moteurs de croissance. Il nous faut comprendre pleinement le rôle de leader stratégique et de soutien fondamental des sciences et technologies, avoir la détermination de réaliser l'objectif stratégique de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies d'ici 2035, renforcer la conception au plus haut niveau et la planification générale, et accélérer l'autonomie scientifique et technologique de haut niveau.

Le pays fort dans le domaine des sciences et technologies que nous voulons construire doit posséder une puissance scientifique et technologique et des capacités d'innovation de premier plan à l'échelle mondiale. Il doit également permettre de renforcer la force économique, la défense nationale et la puissance globale de notre pays, tout en contribuant au bien-être de l'humanité et au développement mondial. À cette fin, nous devons impérativement posséder les éléments fondamentaux suivants : une forte capacité de recherche fondamentale et d'innovation originale permettant de réaliser constamment des avancées scientifiques et technologiques majeures, originales et révolutionnaires ; une grande capacité à réaliser des percées dans les technologies clés et les technologies de base pour soutenir vigoureusement le développement de haute qualité et la sécurité de haut niveau ; une puissante force d'influence et d'orientation sur la scène internationale en tant que centre scientifique majeur et pôle d'innovation du monde ; une robuste capacité à cultiver et à rassembler des talents scientifiques et technologiques de haut niveau afin de continuellement renforcer l'équipe de chercheurs internationaux de premier plan et les forces scientifiques et technologiques d'intérêt stratégique du pays ; et en fin de compte, un système et une capacité solides de gouvernance scientifique et technologique pour construire un environnement d'innovation et de recherche scientifique de premier rang mondial.

Mesdames et Messieurs les académiciens,

Chers camarades, chers amis,

Il ne nous reste que 11 ans pour réaliser l'objectif de faire de la Chine un grand pays dans le domaine des sciences et technologies. Nous devons, tout comme un forgeron d'autrefois qui passerait des années à forger une épée parfaite, travailler d'arrache-pied avec une détermination inébranlable et une volonté sans faille, pour faire de cet objectif stratégique une réalité, étape par étape.

Premièrement, il est nécessaire de mettre pleinement en valeur les avantages du nouveau système de mobilisation nationale et d'accélérer l'autonomie scientifique et technologique de haut niveau. Il faut perfectionner la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti sur le travail scientifique et technologique, renforcer la coordination de la planification stratégique, des politiques et des mesures, des tâches principales, des forces de la recherche, des plateformes de ressources et de l'innovation régionale, mettre en place un système de commandement et de prise de décision coordonné et efficace ainsi qu'un système d'organisation et d'application, afin de former une puissante synergie favorable à l'innovation scientifique et technologique. Il faut faire jouer pleinement au marché son rôle déterminant dans l'allocation des ressources scientifiques et technologiques et au gouvernement le rôle qui est le sien, mobiliser l'enthousiasme de tous les secteurs de la production, de l'enseignement et de la recherche, de manière à créer un modèle de travail permettant de promouvoir conjointement la réalisation de percées dans les technologies clés et les technologies de base. Il convient de renforcer le développement des forces scientifiques et technologiques d'intérêt stratégique du pays, de définir avec plus de précision leurs fonctions et d'optimiser leur répartition, tout en améliorant le système national de laboratoires afin de renforcer la capacité d'intégration du système national d'innovation. Il est important de faire preuve de fermeté dans notre stratégie, de garder à l'esprit ce qu'il faut faire et ne pas faire, de se focaliser sur les besoins stratégiques du pays, d'appliquer les dispositions stratégiques en faveur du développement scientifique et technologique dans un certain nombre de domaines clés, et de mettre en œuvre une série de nouveaux mégaprojets scientifiques et technologiques, afin de former des avantages concurrentiels et de remporter l'initiative stratégique. Il est nécessaire d'accroître le niveau d'organisation de la recherche fondamentale, d'améliorer les mécanismes d'investissement permettant à la fois un soutien régulier et basé sur les résultats, de renforcer la recherche collaborative sur les grandes questions scientifiques, d'encourager la prise d'initiative dans la mise en avant des théories fondamentales originales et la maîtrise des technologies sous-jacentes, afin de consolider la base de l'innovation scientifique et technologique.

Deuxièmement, il est essentiel de promouvoir l'intégration profonde de l'innovation scientifique et technologique et de l'innovation industrielle pour faciliter le développement des forces productives de qualité nouvelle. L'intégration repose sur l'augmentation du soutien scientifique et technologique de haute qualité. Il est nécessaire de se focaliser sur les domaines clés et les maillons faibles dans la construction d'un système industriel moderne, d'intensifier la R&D en vue d'éliminer les obstacles et goulets d'étranglement notamment dans les domaines des circuits intégrés, des machines-outils industrielles, des logiciels de base, des matériaux avancés, des instruments scientifiques et des ressources génétiques clés afin de garantir que les chaînes industrielles et d'approvisionnement d'importance majeure soient autonomes, sécurisées et maîtrisées. En visant les positions dominantes dans les secteurs scientifiques et technologiques et les branches industrielles du futur, nous devons accélérer l'innovation dans des domaines tels que l'informatique de nouvelle génération, l'intelligence artificielle, la technologie quantique, la biotechnologie, les énergies nouvelles et les nouveaux matériaux pour promouvoir le développement des industries émergentes et du futur. Il faut également appliquer activement de nouvelles technologies pour transformer et moderniser les industries traditionnelles et promouvoir le développement haut de gamme, intelligent et vert des industries.

La clé de l'intégration réside dans le renforcement du rôle principal des entreprises dans l'innovation scientifique et technologique. Il est important de faire jouer pleinement aux entreprises technoscientifiques leaders leur rôle moteur, d'inciter les PME et les entreprises privées à innover dans le domaine des sciences et des technologies, et d'encourager les entreprises à diriger ou à participer à des mégaprojets de recherche nationaux. Il faut inciter les entreprises à coopérer étroitement avec les universités et les instituts de recherche pour identifier ensemble les problèmes scientifiques et technologiques communs, mener des projets de recherche et de développement et former des talents scientifiques et technologiques en fonction des besoins industriels, de manière à promouvoir une innovation synergique mariant la production, l'enseignement et la recherche, sous l'impulsion des entreprises.

L'intégration se concrétise à travers la conversion et la mise en valeur des acquis scientifiques et technologiques. Il faut s'appuyer sur les avantages de notre pays qui sont une base industrielle solide et un immense marché, renforcer le développement du système national de transfert de technologies, améliorer les politiques de soutien et les services de marché, et promouvoir la généralisation, l'application et la mise à niveau des produits mis au point indépendamment par la Chine, de sorte que davantage de réalisations scientifiques et technologiques passent du stade de prototype à celui de produit fini, et contribuent à l'émergence de nouvelles industries. Il importe de faire valoir la finance destinée à soutenir la science et la technologie, et de canaliser les investissements financiers vers les start-ups, les PME, les projets à long terme, ainsi que vers les technologies clés et les technologies de base.

Troisièmement, il est nécessaire d'approfondir sur tous les plans la réforme des systèmes et mécanismes scientifiques et technologiques pour stimuler pleinement l'innovation et la créativité. En insistant sur la combinaison des approches axées sur les objectifs et sur les problèmes, nous devons approfondir la réforme du système de gestion de la science et de la technologie, coordonner la construction de divers types de plateformes d'innovation et renforcer la planification des ressources innovantes ainsi que l'organisation des forces de l'innovation, afin de relever les défis tels que le faible niveau d'organisation et de coordination de l'innovation scientifique et technologique, ainsi que la dispersion et la duplication des ressources scientifiques et technologiques. Il faut perfectionner la répartition de l'innovation scientifique et technologique entre les régions, et intensifier la synergie entre les autorités centrales et locales, de manière à créer un pôle d'innovation rayonnant à l'échelle mondiale. Il faut également améliorer la gestion des programmes scientifiques et technologiques, approfondir la réforme du mécanisme de distribution, de gestion et d'utilisation des fonds scientifiques et technologiques, et accorder une plus grande autonomie aux centres de recherche et à leur personnel, afin d'augmenter l'efficience des investissements dans l'innovation scientifique et technologique.

Ces dernières années, des progrès substantiels ont été réalisés dans l'allégement du fardeau des chercheurs scientifiques. Cependant, de nombreux d'entre eux font toujours état de charges non académiques assez lourdes. Pour remédier à cette situation, il faut abandonner résolument les critères d'évaluation fondés uniquement sur les publications, les titres, les diplômes et les distinctions et établir de nouveaux critères, afin de perfectionner plus rapidement les systèmes et mécanismes d'évaluation par catégorie conformément aux lois des activités de recherche scientifique. Il est nécessaire d'améliorer le système d'incitation à travers les récompenses, la répartition des revenus et l'octroi aux chercheurs de la propriété ou du droit d'utilisation des acquis scientifiques et technologiques, de sorte que davantage de talents exceptionnels reçoivent une rémunération appropriée et libèrent leur potentiel innovant. Il faut continuer à déployer des efforts pour lutter contre la tendance à distribuer abusivement des titres honorifiques et des distinctions, afin que les chercheurs puissent se consacrer pleinement à leurs recherches, au lieu d'être distraits et préoccupés par la quête de projets, de publications, de récompenses et de ressources.

Quatrièmement, il est nécessaire de mener de front le développement de l'éducation, de la recherche et des talents, afin de créer des avantages compétitifs en matière de compétences. L'innovation scientifique et technologique repose sur les talents, alors que la formation des talents dépend de l'éducation. L'éducation, la recherche et les talents sont intrinsèquement cohérents, et se soutiennent mutuellement. Il faut adopter une approche systématique, approfondir la réforme intégrée des systèmes et mécanismes de l'éducation, de la recherche et des talents, et perfectionner le mécanisme de formation des talents basé sur la collaboration des secteurs scientifique, technologique et éducatif afin d'accélérer la formation d'un vaste contingent bien structuré d'innovateurs hautement qualifiés.

Actuellement, la Chine est confrontée à une contradiction structurelle de l'inadéquation entre l'offre de talents et la demande en matière d'innovation scientifique et technologique. Il convient de prendre en compte les besoins de l'innovation scientifique et technologique, d'optimiser la disposition des disciplines dans les établissements d'enseignement supérieur et d'innover dans les modes de formation des talents, de manière à améliorer réellement le niveau et la qualité de la formation autonome des talents. Il faut accorder la priorité absolue à une formation plus rapide d'une force nationale de talents dans les domaines stratégiques, déployer des efforts pour qu'émergent davantage de scientifiques dans les domaines stratégiques, de chefs de file et d'équipes d'innovation de premier rang en matière de sciences et de technologies, ainsi que d'ingénieurs hors du commun, de grands maîtres-artisans, et de personnes possédant d'excellentes aptitudes professionnelles. Il importe de renforcer la formation de jeunes talents scientifiques et technologiques, de leur faire pleinement confiance, de leur confier des responsabilités importantes, de les guider avec soin et de leur accorder un soutien constant, afin de favoriser l'émergence d'un plus grand nombre de jeunes talents éminents.

Nous devons mettre en œuvre une politique plus active, plus ouverte et plus efficace en faveur des talents, accélérer la formation d'un système institutionnel de talents plus compétitif à l'échelle internationale et construire un pôle de l'innovation regroupant des ressources intellectuelles mondiales.

Le développement et l'épanouissement des talents ne peuvent se passer du soutien d'une culture de l'innovation. Il importe de continuer à favoriser une atmosphère sociale respectueuse du travail, du savoir, des talents et de la créativité, de faire rayonner vigoureusement l'esprit scientifique et d'inciter les chercheurs scientifiques chinois à nourrir de nobles ambitions, à faire preuve de dévouement patriotique et à se consacrer à l'innovation. Il faut également renforcer l'intégrité scientifique, améliorer le style de travail et créer un environnement scolaire propice à l'étude pour promouvoir la formation d'un écosystème de recherche propre et intègre.

Cinquièmement, il faut mettre en œuvre de manière approfondie la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et promouvoir l'ouverture et la coopération dans les domaines scientifique et technologique. Les progrès scientifiques et technologiques sont des enjeux mondiaux et contemporains, et seules l'ouverture et la coopération sont la voie à suivre. Plus complexe est l'environnement international, plus nous devons ouvrir nos esprits et nos portes, coordonner l'ouverture et la sécurité, et réaliser l'autonomie et le progrès des sciences et technologies grâce à l'ouverture et à la coopération.

Il est important de poursuivre l'Initiative pour la coopération scientifique et technologique internationale, d'élargir davantage les canaux de coopération et d'échange entre les gouvernements et les populations, et de mettre en valeur le rôle de l'initiative "la Ceinture et la Route" et d'autres plateformes, prendre la tête dans l'organisation de grands programmes et projets scientifiques internationaux afin de faciliter la coopération entre les chercheurs scientifiques de différents pays pour réaliser des percées. Il faut s'intégrer activement à l'innovation mondiale, participer profondément à la gouvernance mondiale des sciences et technologies pour créer avec les autres pays du monde un environnement ouvert, équitable, juste et non discriminatoire en faveur du développement scientifique et technologique afin de relever ensemble les défis mondiaux tels que le changement climatique, la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique et de mieux profiter à l'humanité par le biais des sciences et technologies.

Mesdames et Messieurs les académiciens,

Chers camarades, chers amis,

Il s'agit d'une grande responsabilité et d'une mission glorieuse pour la communauté scientifique et technologique de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies. J'espère que les membres de l'ASC et de l'AIC, en tant que représentants éminents de la communauté scientifique et technologique, continueront d'aller de l'avant en assumant courageusement les grandes responsabilités qui leur incombent. Qu'ils servent de pionniers à l'avant-garde des sciences et technologies, entreprennent des tâches majeures, guident la croissance des jeunes talents et incarnent l'esprit des scientifiques afin d'apporter de nouvelles contributions au développement de la cause scientifique et technologique du pays ! J'espère également que les chercheurs scientifiques chinois, tout en alignant activement leurs activités académiques sur la grande cause visant à faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies, feront preuve d'initiative et d'ardeur dans la quête de l'excellence pour accomplir davantage d'exploits dignes de l'époque et de la confiance du peuple.

Il est de la responsabilité commune de l'ensemble du Parti et du pays de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies. Les comités du Parti et les gouvernements à tous les échelons doivent mettre en œuvre consciencieusement les décisions et les dispositions du Comité central du Parti, renforcer effectivement la direction, l'organisation et la gestion scientifiques du travail en matière de sciences et technologies, faire de leur mieux pour assurer les services dans ce domaine. Les cadres dirigeants à tous les échelons doivent s'appliquer à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques et technologiques afin d'améliorer leur capacité à diriger et à promouvoir le travail scientifique et technologique.

Mesdames et Messieurs les académiciens,

Chers camarades, chers amis,

Faire de notre pays une puissance dans le domaine des sciences et technologies est un rêve ardemment poursuivi par la nation chinoise depuis les temps modernes. De génération en génération, le peuple chinois a travaillé sans relâche et avec assiduité pour y parvenir. Maintenant, il nous revient de poursuivre cette mission historique. Nous devons nourrir de grandes ambitions, redoubler d'efforts, travailler d'arrache-pied et lutter ensemble pour avancer vaillamment vers ce but grandiose de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies ! Fin

Xi Jinping remet le plus haut prix scientifique et technologique de la Chine et prononce un discours important

BEIJING, 26 juin (Xinhua) -- La réunion regroupant la conférence nationale sur la science et la technologie, la conférence nationale sur les prix scientifiques et technologiques, ainsi que la XXIe Assemblée générale des membres de l'Académie des sciences de Chine (ASC) et la XVIIe Assemblée générale des membres de l'Académie de l'ingénierie de Chine (AIC) s'est tenue solennellement au Grand Palais du Peuple dans la matinée du 24 juin. Lors de la réunion, le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a remis le plus haut prix scientifique et technologique de la Chine, et a prononcé un discours important. Selon lui, la prospérité d'une nation repose sur l'essor de ses sciences et technologies, et la puissance d'un pays sur sa force scientifique et technologique. La modernisation chinoise doit s'appuyer sur la modernisation scientifique et technologique, et la réalisation d'un développement de haute qualité sur l'innovation dans les domaines de la recherche pour cultiver de nouveaux moteurs de croissance. Il faut comprendre pleinement le rôle de leader stratégique et de soutien fondamental des sciences et technologies, renforcer la conception au plus haut niveau et la planification générale, et accélérer l'autonomie scientifique et technologique de haut niveau afin de réaliser l'objectif stratégique de faire de la Chine un pays fort dans le domaine des sciences et technologies d'ici 2035.

Li Qiang a présidé la réunion, Ding Xuexiang a prononcé la décision de récompense, Zhao Leji, Wang Huning, Cai Qi et Li Xi y étaient présents.

La réunion a commencé à 10H00. La fanfare militaire de l'Armée populaire de libération a joué la Marche des volontaires, et tous les présents se sont levés pour chanter l'hymne national.

Ding Xuexiang a lu la Décision du Comité central du PCC et du Conseil des Affaires d'État sur la remise des prix scientifiques et technologiques d'État pour l'année 2023.

Au son du clairon de la cérémonie, Xi Jinping a d'abord remis les médailles et les certificats pour le plus haut prix scientifique et technologique de la Chine à l'académicien Li Deren, de l'Université de Wuhan, et à l'académicien Xue Qikun, de l'Université Tsinghua. Il a ensuite serré la main des deux scientifiques et les a félicités. Par la suite, Xi Jinping et d'autres dirigeants du Parti et de l'État, ainsi que les deux lauréats du plus haut prix scientifique et technologique, ont conjointement remis aux représentants des autres lauréats les certificats pour le prix d'État des sciences naturelles, le prix d'État de l'invention technologique, le prix d'État du progrès scientifique et technologique et le prix de la coopération scientifique et technologique internationale de la République populaire de Chine.

Sous des applaudissements chaleureux, Xi Jinping a prononcé un discours important. Selon lui, depuis le XVIIIe Congrès national du PCC, le Comité central du Parti a appliqué en profondeur la stratégie de développement par l'innovation, mis en avant la mission stratégique d'accélérer l'édification d'un État innovant, et poursuivi la réforme des systèmes scientifique et technologique de manière à rendre plus indépendantes et plus fortes la recherche et l'innovation chinoises de haut niveau. Grâce à ces efforts, la Chine a enregistré de nouvelles percées dans la recherche fondamentale d'avant-garde, fait de nouveaux progrès dans les domaines stratégiques de haute technologie, obtenu de nouveaux résultats dans le développement de haute qualité stimulé par l'innovation, ouvert de nouvelles perspectives dans la réforme des systèmes scientifique et technologique et fait de nouveaux progrès dans l'ouverture scientifique et technologique et la coopération avec le reste du monde. La cause scientifique et technologique du pays a ainsi enregistré des succès et transformations historiques.

Selon Xi Jinping, dans le développement scientifique et technologique de la nouvelle ère, nous avons constamment approfondi notre compréhension des lois objectives et accumulé de riches expériences importantes, qui peuvent se résumer ainsi : le maintien de la direction du Parti sur tous les plans ; la poursuite de la voie d'innovation autonome à la chinoise ; le développement axé sur l'innovation ; l'adhésion à l'orientation stratégique tournée vers les sciences et technologies d'avant-garde dans le monde, vers l'édification économique, vers les besoins majeurs de l'État et vers la santé du peuple ; l'approfondissement de la réforme pour stimuler la vitalité de l'innovation ; la promotion du cercle vertueux de l'éducation, de la recherche et des talents ; le développement de la culture de l'innovation ; ainsi que la poursuite de l'ouverture et de la coopération dans le domaine des sciences et technologies au profit de l'humanité. Ces expériences précieuses doivent être maintenues à long terme et continuellement enrichies dans la pratique.

D'après Xi Jinping, le monde connaît des changements majeurs inédits depuis un siècle qui s'accélèrent, et un nouveau cycle de révolution scientifique et technologique ainsi que de transformation industrielle qui est en train de se déployer, remodelant profondément l'ordre et le modèle de développement mondiaux. Face à de nombreuses lacunes et défaillances qui existent encore dans les secteurs scientifiques et technologiques de la Chine, nous devons renforcer notre sens de l'urgence, redoubler d'efforts dans l'innovation scientifique et technologique, afin de nous assurer une position de leader dans la concurrence scientifique et technologique et dans le développement futur.

Selon Xi Jinping, il est nécessaire de mettre pleinement en valeur les avantages du nouveau mécanisme de mobilisation des ressources nationales, de perfectionner la direction centralisée et unifiée du Comité central du Parti sur le travail scientifique et technologique, et de mettre en place un système de commandement et de prise de décision coordonné et efficace ainsi qu'un système d'organisation et d'application. Il faut faire jouer pleinement au marché son rôle déterminant dans l'allocation des ressources scientifiques et technologiques et à l'État le rôle qui est le sien, mobiliser l'enthousiasme de tous les secteurs de la production, de l'enseignement et de la recherche, de manière à créer un modèle de travail permettant de promouvoir conjointement la réalisation de percées dans les technologies clés et les technologies de base. Il convient de renforcer le développement des forces scientifiques et technologiques d'intérêt stratégique du pays, d'accroître le niveau d'organisation de la recherche fondamentale et d'encourager la prise d'initiative afin de consolider la base de l'innovation scientifique et technologique.

D'après Xi Jinping, il est essentiel de promouvoir l'intégration profonde de l'innovation scientifique et technologique et de l'innovation industrielle pour faciliter le développement des forces productives de qualité nouvelle. Il est nécessaire d'augmenter le soutien scientifique et technologique de haute qualité pour les domaines clés et les maillons faibles dans la construction d'un système industriel moderne, de promouvoir le développement des industries émergentes et du futur, et d'appliquer activement de nouvelles technologies pour transformer et moderniser les industries traditionnelles. Il faut renforcer le rôle principal des entreprises dans l'innovation scientifique et technologique, et promouvoir la conversion et la mise en valeur des acquis scientifiques et technologiques. Il faut également mener à bien le travail en matière de la finance destinée à soutenir la recherche et l'innovation.

Selon Xi Jinping, il est nécessaire d'approfondir sur tous les plans la réforme des systèmes et mécanismes scientifiques et technologiques, de coordonner la construction de divers types de plateformes d'innovation et de renforcer l'allocation optimale des ressources innovantes. Il faut perfectionner la répartition de l'innovation scientifique et technologique entre les régions, améliorer la gestion des programmes scientifiques et technologiques et renforcer l'efficacité des investissements dans l'innovation scientifique et technologique. Il importe de perfectionner plus rapidement les systèmes et mécanismes d'évaluation par catégorie conformément aux lois des activités de recherche scientifique et d'améliorer le système d'incitation afin de stimuler le dynamisme dans le domaine de l'innovation.

Selon Xi Jinping, nous devons mener en profondeur la réforme intégrée des systèmes et mécanismes de l'éducation, de la recherche et des talents, perfectionner le mécanisme de formation de talents basé sur la collaboration des secteurs scientifique, technologique et éducatif afin d'accélérer la formation d'un vaste contingent bien structuré d'innovateurs hautement qualifiés. Il faut optimiser la disposition des disciplines dans les établissements d'enseignement supérieur et innover dans les modes de formation du personnel afin d'améliorer le niveau et la qualité de la formation indépendante du personnel. Il est nécessaire de former plus rapidement une force nationale de talents dans les domaines stratégiques et de déployer des efforts pour qu'émergent davantage d'ingénieurs hors du commun, de grands maîtres-artisans et de personnes possédant de grandes aptitudes professionnelles. Il importe de renforcer la formation des jeunes talents scientifiques et technologiques, de faire rayonner vigoureusement l'esprit scientifique et d'inciter les chercheurs scientifiques chinois à nourrir de nobles ambitions, à faire preuve de dévouement patriotique et à se consacrer à l'innovation.

Xi Jinping a mis l'accent sur la nécessité de mettre en œuvre de manière approfondie la vision de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité et de réaliser l'autonomie et le progrès des sciences et technologies grâce à l'ouverture et à la coopération. Selon lui, il est important de poursuivre l'Initiative pour la coopération scientifique et technologique internationale, d'élargir davantage les canaux de coopération et d'échanges entre les gouvernements et les populations, et de mettre en valeur le rôle de l'initiative "la Ceinture et la Route" et d'autres plateformes, afin de faciliter la coopération entre les chercheurs scientifiques de différents pays pour réaliser des percées. Il faut s'intégrer activement à l'innovation mondiale et participer profondément à la gouvernance mondiale des sciences et technologies afin de relever ensemble les défis mondiaux et de mieux les faire profiter à l'humanité par le biais des sciences et technologies.

Xi Jinping a exhorté les membres de l'ASC et de l'AIC à servir de pionniers à l'avant-garde des sciences et des technologies, à entreprendre des tâches majeures, à guider la croissance des jeunes talents et à incarner l'esprit des scientifiques afin d'apporter de nouvelles contributions au développement de la cause scientifique et technologique du pays. Selon lui, les scientifiques et techniciens chinois doivent aligner activement leurs activités académiques sur la grande cause visant à faire de la Chine un grand pays dans le domaine des sciences et technologies et accomplir des exploits dignes de l'époque et du peuple. Les comités du Parti et les gouvernements à tous les échelons doivent renforcer efficacement la direction et l'organisation du travail scientifique et technologique, et faire de leur mieux pour assurer les services dans ce domaine.

Présidant la réunion, Li Qiang a souligné que le secrétaire général Xi Jinping avait, dans son discours important, apprécié à leur juste valeur les réalisations historiques obtenues ces dernières années par la Chine dans son développement innovant des sciences et technologies, résumé les expériences importantes du développement scientifique et technologique dans la nouvelle ère, élaboré le rôle important de l'innovation scientifique et technologique dans la promotion de la modernisation chinoise ainsi que dans la réalisation de l'objectif du deuxième centenaire, et clarifié systématiquement la connotation fondamentale et les tâches principales de l'accélération de la montée en puissance du pays dans le domaine des sciences et technologies dans les nouvelles circonstances. D'après lui, le discours de Xi Jinping a indiqué la direction à suivre pour mener à bien le travail scientifique et technologique dans la nouvelle ère, il faut non seulement l'étudier et le comprendre en profondeur, mais aussi l'appliquer et le mettre en œuvre sérieusement. Dans la nouvelle marche, il est de notre mission glorieuse et de notre grande responsabilité de rendre la recherche et l'innovation chinoises de haut niveau plus indépendantes et plus fortes, et de faire de la Chine un grand pays dans le domaine des sciences et technologies. Nous devons nous unir plus étroitement au Comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping, appliquer de manière intégrale la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, faire preuve d'initiative et de fermeté dans le travail scientifique et technologique, et lutter ensemble pour promouvoir intégralement la montée en puissance du pays et le grand renouveau national par la modernisation chinoise.

Lors de la réunion, Li Deren et Xue Qikun ont pris la parole au nom de tous les lauréats.

Avant la réunion, Xi Jinping et d'autres dirigeants ont rencontré les représentants des lauréats des prix scientifiques et technologiques d'État, et pris une photo de groupe avec eux.

Les membres du Bureau politique du Comité central du PCC, les membres du Secrétariat du Comité central du PCC, les dirigeants concernés du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale, les conseillers d'État, le président de la Cour populaire suprême, le procureur général du Parquet populaire suprême, et les dirigeants concernés de la Conférence consultative politique du Peuple chinois étaient présents à la réunion.

Environ 3 000 personnes, dont les responsables principaux de toutes les provinces, régions autonomes et municipalités, de toutes les villes ayant un plan de développement et un budget indépendants, du Corps de production et de construction du Xinjiang, les responsables principaux des départements centraux et organismes d'État concernés, des organisations populaires concernées et des unités militaires concernées, ainsi que les membres de l'ASC, les membres de l'AIC, des académiciens de nationalité étrangère, et les représentants des lauréats des prix scientifiques et technologiques d'État, ont assisté à la réunion.

Au total, 250 projets et 12 experts dans le domaine des sciences et technologies ont été honorés de prix scientifiques et technologiques d'État pour l'année 2023, avec deux scientifiques remportant le plus haut prix, 49 projets le prix d'État des sciences naturelles (1 premier prix et 48 deuxièmes prix), 62 projets le prix d'État de l'invention technologique (8 premiers prix et 54 deuxièmes prix), 139 projets le prix d'État du progrès scientifique et technologique (3 prix spéciaux, 16 premiers prix et 120 deuxièmes prix) et dix experts étrangers le prix de la coopération scientifique et technologique internationale de la République populaire de Chine. Fin

Xi Jinping met l'accent sur la conservation de l'écologie et le développement de haute qualité du bassin du fleuve Jaune

BEIJING, 23 juin (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale a, lors d'une récente tournée d'inspection, exhorté la région autonome Hui du Ningxia à mettre en œuvre en profondeur la nouvelle vision de développement, à poursuivre le principe général consistant à "aller de l'avant à pas assurés" et à se focaliser sur le renforcement du sentiment d'appartenance à la nation chinoise. Selon lui, tout en promouvant la conservation écologique du bassin du fleuve Jaune et la construction d'une zone pilote de développement de haute qualité, le Ningxia doit faire progresser en synergie le développement de haute qualité et la protection environnementale de haut niveau, l'approfondissement global de la réforme et l'élargissement de l'ouverture, la nouvelle urbanisation et la revitalisation rurale, ainsi que l'unité ethnique et la prospérité commune, afin d'accélérer la construction d'un nouveau Ningxia beau et prospère où tous les groupes ethniques vivent solidaires les uns des autres et mènent une vie aisée, et d'écrire un nouveau chapitre de la modernisation chinoise dans la région.

Le 19 juin, après avoir achevé son inspection dans la province du Qinghai, Xi Jinping est arrivé au Ningxia. Dans l'après-midi du même jour, il s'est rendu dans la ville de Yinchuan, accompagné de Liang Yanshun, secrétaire du comité du Parti pour le Ningxia, et de Zhang Yupu, président du gouvernement régional.

Changcheng Huayuan est un grand quartier résidentiel multiethnique dans l'arrondissement de Jinfeng de la ville de Yinchuan. Xi Jinping s'est d'abord rendu au centre de services aux membres du Parti et aux masses populaires du quartier, où il a visité la salle de services de proximité, le poste de santé communautaire et le supermarché solidaire. Il a écouté une présentation du travail au niveau du quartier, et s'est renseigné en détail sur le rôle des organisations de base du Parti dans l'organisation des activités de quartier et la prestation des services de proximité. Il est ensuite allé dans la salle d'activités du quartier, où il a observé avec intérêt des résidents pratiquer l'art du papier découpé et la danse, et s'est entretenu avec eux. Il a encouragé les résidents retraités à profiter pleinement de leur retraite, à développer des passe-temps et à jouer à leur niveau un rôle utile pour la société. Selon Xi Jinping, les organisations du Parti au niveau des quartiers sont comme les terminaisons nerveuses du PCC permettant au Parti de rester en contact avec les masses populaires et elles doivent jouer un rôle de leader dans les quartiers résidentiels. Une fois les organisations du Parti au niveau des quartiers solidement établies et renforcées, la direction du travail au niveau des quartiers sera garantie. Il faut veiller à ce que l'édification du Parti joue un rôle de guide dans la gouvernance à la base, prendre des mesures concrètes pour résoudre les problèmes épineux qui préoccupent les masses populaires et qui réclament d'urgence une solution afin de bien servir les masses populaires.

Xi Jinping a ensuite visité la maison de Zhao Shoucheng, un des résidents du quartier, et a discuté avec la famille de M. Zhao pour en savoir plus sur des questions liées à l'emploi, aux revenus, au remboursement de l'assurance maladie et à l'éducation des enfants. Il s'est réjoui de leur vie heureuse et a encouragé leur enfant à s'épanouir pleinement sur les plans moral, intellectuel, physique, artistique et en matière de travail manuel. Zhao Shoucheng a dit au secrétaire général que les autorités locales du Parti et du gouvernement attachaient une grande importance au développement des quartiers résidentiels et qu'elles avaient notamment mené des actions concrètes dans la rénovation des quartiers d'habitation délabrés et l'enrichissement de la vie culturelle et sportive des habitants. Il a ajouté que les habitants de tous les groupes ethniques de son quartier vivaient en harmonie et menaient une vie agréable. Notant que le PCC est un parti qui sert le peuple de tout cœur, Xi Jinping a indiqué qu'il gardait toujours dans son cœur le bien-être de tous les foyers et de tous les groupes ethniques. Il a souhaité à M. Zhao une meilleure vie de famille et un avenir toujours plus prospère.

Le soir, la place du quartier était très animée. A la vue du secrétaire général, des habitants se sont rassemblés les uns après les autres pour l'accueillir avec des applaudissements chaleureux. Xi Jinping leur a indiqué cordialement qu'il était très content d'être revenu au Ningxia après quatre ans et de rencontrer les populations locales de divers groupes ethniques. Soulignant que la nation chinoise est une grande famille, il a appelé l'ensemble des groupes ethniques à s'unir étroitement comme les pépins d'une grenade. Selon lui, il faut continuer à renforcer le sentiment d'appartenance à la nation chinoise, à lier étroitement les cœurs de tous les groupes ethniques et à unir les forces de tous les secteurs pour promouvoir conjointement la modernisation chinoise et le grand renouveau de la nation chinoise.

Dans la matinée du 20 juin, Xi Jinping a écouté les rapports d'activité présentés par le comité du Parti pour le Ningxia et le gouvernement régional. Il a apprécié les résultats obtenus par le Ningxia.

Notant que le Ningxia bénéficie de conditions géographiques et de ressources uniques, Xi Jinping a déclaré que la région devait adopter une voie de développement spécifique et différenciée, et construire un système industriel moderne compétitif et capable de mettre en avant ses avantages. Il faut déployer des efforts minutieux et constants pour développer la carbochimie moderne, les nouveaux matériaux, les énergies propres comme les énergies éolienne, photovoltaïque et l'hydrogène, ainsi que les industries disposant d'atouts locaux du Ningxia comme le vin et les baies de goji. Il faut renforcer l'intégration profonde de la culture et du tourisme et développer activement le tourisme aux caractéristiques locales et le tourisme intégré. Le Ningxia doit également renforcer l'intégration de l'innovation scientifique et technologique et de l'innovation industrielle, renforcer la conversion et la mise en valeur des acquis scientifiques et technologiques, promouvoir la transformation et la montée en gamme des industries traditionnelles tout en cultivant des industries émergentes d'importance stratégique afin de faire émerger des forces productives de qualité nouvelle à la lumière des conditions locales. La zone d'irrigation du fleuve Jaune dans le nord, la zone aride au centre et les zones montagneuses dans le sud du Ningxia présentent toutes des caractéristiques uniques. La région autonome doit bien évaluer les conditions de développement industriel et les capacités de ressource et d'environnement de ses diverses zones, ainsi que leurs potentiels en matière d'ouverture et d'exploitation, tout en renforçant la planification générale et la coopération industrielle, afin de réaliser un développement axé sur le soutien mutuel entre les zones montagneuses et les plaines, sur l'intégration des villes et des campagnes, et sur la coordination entre différentes zones.

Selon Xi Jinping, le Ningxia doit déployer des efforts pour approfondir la réforme dans les domaines clés et mener des réformes aux caractéristiques locales. Il faut perfectionner le système fondamental de l'économie de marché, s'intégrer activement au développement du marché unifié au niveau national, poursuivre la réforme des capitaux publics et des entreprises publiques, mettre consciencieusement en œuvre les politiques en vue de faciliter la croissance du secteur privé, améliorer l'environnement des affaires, afin de stimuler la vitalité de l'investissement social. Il est impératif pour le Ningxia de combiner l'ouverture sur l'intérieur et celle sur l'extérieur, de participer activement à la coopération dans le cadre de "la Ceinture et la Route" et à la construction du Nouveau corridor commercial international terre-mer, tout en renforçant sa coopération commerciale et économique avec les Etats arabes, afin d'élever le niveau d'ouverture des régions intérieures du pays. Le Ningxia doit planifier sa réforme et son développement en commençant par la protection de l'environnement du fleuve Jaune et des monts Helan, Liupan et Luo, et pour ce faire, il lui faut poursuivre la réforme de la répartition des ressources et des facteurs de l'environnement selon les règles du marché, perfectionner le mécanisme de valorisation des produits écologiques et le système de compensation pour la protection des écosystèmes, et appliquer le plus strict des systèmes de gestion des ressources en eau. Il lui faut également faire des efforts ardus pour protéger l'écosystème dans les zones des méandres du fleuve Jaune, promouvoir de manière coordonnée la protection et la restauration des forêts, des steppes, des zones humides et des déserts, ainsi que le réaménagement global des terres salines et alcalines, de sorte que le Ningxia, connu comme "l'oasis au-delà de la Grande Muraille", devienne de plus en plus beau.

D'après Xi Jinping, il importe de renforcer l'exécution des projets fondamentaux, bénéfiques à tous et protégeant les plus pauvres dans les secteurs liés à la vie de la population et de résoudre les problèmes épineux qui préoccupent les masses populaires et qui réclament d'urgence une solution, afin de promouvoir effectivement la prospérité commune de tous les groupes ethniques. Il faut accorder une importance particulière à l'emploi, mener à bien l'embauche des groupes prioritaires tels que les nouveaux diplômés de l'enseignement supérieur, les travailleurs migrants et les militaires démobilisés. Il faut aussi faire avancer les projets de rénovation urbaine et renforcer la réhabilitation des quartiers d'habitation urbains délabrés. Conformément aux tendances de la mobilité de la population, le Ningxia doit promouvoir le développement intégré des villes et des campagnes et s'efforcer de réduire leur écart en matière de développement industriel, d'infrastructures et de services publics. Le Ningxia doit promouvoir sur tous les plans la revitalisation rurale, mener à bien l'action d'enrichissement en faveur de millions de migrants, construire de beaux villages et faire évoluer les coutumes locales. Il lui faut consolider et étendre les résultats de l'éradication de la pauvreté et poursuivre l'assistance ciblée et l'aide sociale afin d'éviter une rechute massive dans la pauvreté. Il faut également garantir la sécurité au travail et accroître les efforts pour identifier et éliminer les risques, de manière à protéger efficacement la vie et les biens de la population.

D'après Xi Jinping, il est impératif pour le Ningxia d'appliquer intégralement le principe directeur du Parti concernant les affaires ethniques dans la nouvelle ère et de s'efforcer de devenir une zone de démonstration pour le renforcement du sentiment d'appartenance à la nation chinoise. Le Ningxia doit gérer les affaires ethniques conformément à la loi, déployer des efforts pour mettre en place une structure sociale et un environnement communautaire où les habitants de divers groupes ethniques habitent en proximité et en harmonie, et élargir les voies pratiques pour l'intégration complète de tous les groupes ethniques. Il lui faut également mettre en œuvre de manière intégrale les théories, les principes et les politiques du Parti sur les affaires religieuses dans la nouvelle ère et renforcer l'orientation du cercle religieux sur le plan politico-idéologique.

Selon Xi Jinping, il est nécessaire de mener à bien la campagne d'étude de la discipline lancée au sein du Parti et de veiller à ce qu'elle aboutisse à des résultats réels. Il faut guider les membres du Parti et les cadres pour qu'ils étudient sérieusement la discipline et les règlements du Parti et les inciter à s'appliquer dans leur travail, à oser assumer leurs missions, à faire preuve d'initiative et d'ardeur, sous réserve du respect des règles et de la discipline. Il faut instruire simultanément les membres du Parti sur l'esprit communiste, le style de travail et la discipline du Parti, promouvoir continuellement l'amélioration du style de travail, faire avancer la lutte contre le formalisme en vue d'alléger les fardeaux des échelons de base et poursuivre le combat contre la corruption selon la formule "ne pas oser, ne pas pouvoir, ne pas songer" afin de rallier le soutien du peuple et d'orienter la morale sociale grâce à un style de travail du Parti exemplaire.

Li Ganjie, He Lifeng et les responsables des départements centraux et des organismes d'Etat concernés ont également accompagné Xi Jinping lors de la visite. Fin

Xi Jinping met l'accent sur la conservation écologique et le développement de haute qualité du plateau Qinghai-Xizang

BEIJING, 22 juin (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a souligné, lors d'une récente tournée d'inspection dans la province du Qinghai, l'importance pour la province de mettre en œuvre consciencieusement les décisions et dispositions adoptées par le Comité central du Parti, d'appliquer de manière intégrale, précise et globale la nouvelle vision de développement, et de maintenir fermement son positionnement stratégique dans le développement global du pays. Il a exhorté la province à valoriser pleinement ses propres avantages, à continuer à approfondir la réforme et à élargir l'ouverture, à mettre en avant le respect de la nature et le développement vert, ainsi qu'à poursuivre l'unité ethnique et la prospérité commune, afin de réaliser de plus grands progrès dans la conservation écologique et le développement de haute qualité du plateau Qinghai-Xizang, et d'écrire un nouveau chapitre de la modernisation chinoise dans la province.

Du 18 au 19 juin, Xi Jinping, accompagné de Chen Gang, secrétaire du comité du Parti pour la province du Qinghai, et de Wu Xiaojun, gouverneur du Qinghai, a visité une école et un site religieux dans la ville de Xining.

Dans l'après-midi du 18 juin, Xi Jinping s'est rendu tout d'abord à l'École secondaire pour les groupes ethniques minoritaires de Golog à Xining. Il s'agit d'un internat relevant de la préfecture autonome tibétaine de Golog, financé et construit avec l'aide de Shanghai. Après avoir écouté une présentation sur l'aide de Shanghai et d'autres régions de l'est au développement de l'éducation et à la construction d'écoles au Qinghai, Xi Jinping a posé des questions sur la composition des élèves, le programme scolaire, l'exercice physique et le niveau de mandarin des élèves. Il a visité la cantine, un bâtiment de dortoirs pour inspecter les conditions de restauration et d'hébergement des élèves, exhortant le personnel de la cantine à garantir la qualité sanitaire et nutritionnelle ainsi que le bon goût des repas servis. Il est entré ensuite dans la salle de classe 1 de seconde pour observer un cours idéologico-politique sur le thème "Nouvelle ère, nouvelle ville natale". Xi Jinping s'est réjoui d'apprendre que l'école a intégré le contenu du cours idéologico-politique dans l'enseignement quotidien. Il a également écouté les élèves raconter les changements encourageants de leur ville natale dans la nouvelle ère et vu les dessins des élèves. Il a souligné les réalisations notables dans la collaboration entre les régions de l'est et de l'ouest du pays, ainsi que l'assistance jumelée, notamment dans le domaine de l'éducation. D'après lui, cela démontre pleinement la force de la direction du Parti et du système socialiste à la chinoise, ainsi que le soutien mutuel entre les membres de la grande famille de la nation chinoise. Il a demandé de faire du renforcement du sentiment d'appartenance à la nation chinoise une partie importante du cours idéologico-politique dans les écoles, de bien raconter les histoires du PCC et du socialisme à la chinoise, de faire connaître le parcours de la Chine dans la promotion intégrale de la montée en puissance du pays et du grand renouveau national grâce à la modernisation chinoise, et de mieux présenter la communauté nationale chinoise ainsi que l'unité et le progrès de toutes les ethnies du pays, afin de faire naître dans le cœur des enfants un fort sentiment d'appartenance à la nation chinoise dès leur plus jeune âge.

Sur la place, devant le bâtiment d'enseignement, les enseignants et les élèves de l'école se sont rassemblés les uns après les autres, saluant le secrétaire général à haute voix. Xi Jinping leur a indiqué que sa première étape à Xining était de leur rendre visite. Selon lui, l'école, construite avec l'aide de Shanghai pour accueillir des élèves issus de groupes ethniques minoritaires des zones pastorales de Golog, a enregistré des progrès sensibles et revêt une importance considérable. Il a exprimé l'espoir que les enfants de l'école profitent pleinement des bonnes conditions fournies, fassent preuve de gratitude, étudient avec ardeur et s'épanouissent pleinement sur les plans moral, intellectuel, physique, esthétique et du travail physique. Il les a encouragés à devenir des successeurs et bâtisseurs de la cause du socialisme à la chinoise et à travailler dur pour se créer les opportunités de réussir leur vie. Il a souhaité aux enfants d'obtenir de bons résultats dans leurs études et de s'épanouir dans de bonnes conditions.

Par la suite, Xi Jinping s'est rendu au temple Hongjue, situé dans l'arrondissement de Chengzhong à Xining. Dans la cour devant le temple, le responsable du comité d'administration démocratique du temple lui a offert une écharpe hada, et des moines, tenant des encensoirs et portant des chatras, l'ont accueilli. Xi Jinping a visité une exposition de la base d'éducation sur l'unité et le progrès ethniques de la province du Qinghai, pour s'informer de l'histoire du temple, ainsi que du travail sur les affaires ethniques et religieuses sous la direction et l'impulsion des vétérans révolutionnaires. Il est entré dans la grande salle du temple et a écouté une présentation sur les efforts du temple dans le renforcement de sa gestion quotidienne ainsi que dans la promotion de l'unité et du progrès ethniques. Selon Xi Jinping, le temple Hongjue, vieux de mille ans, a joué un rôle important de courroie de transmission dans le renforcement des liens entre le gouvernement central et le bouddhisme tibétain au fil des générations. Il est essentiel de protéger ce précieux patrimoine historique et culturel et de redoubler d'efforts pour apporter de nouvelles contributions au renforcement du sentiment d'appartenance à la nation chinoise ainsi qu'à la promotion de la solidarité interethnique et du progrès commun des ethnies. Il faut suivre l'exemple des vétérans révolutionnaires pour mener à bien le travail du Parti sur le front uni ainsi que sur les affaires ethniques et religieuses dans la nouvelle ère. Xi Jinping a souligné la nécessité pour l'ensemble de notre peuple multiethnique, y compris les masses populaires croyantes, de s'unir et de travailler avec ardeur pour promouvoir intégralement la montée en puissance du pays et le grand renouveau national par la modernisation chinoise. Il a exprimé l'espoir que le cercle bouddhiste tibétain du Qinghai perpétue les belles traditions de patriotisme et de piété religieuse, contribue à promouvoir l'harmonie religieuse, sociale et ethnique, et joue un rôle actif dans la promotion de la modernisation chinoise.

Dans la matinée du 19 juin, Xi Jinping a écouté les rapports d'activité présentés par le comité du Parti pour le Qinghai et le gouvernement provincial du Qinghai. Il a apprécié les résultats obtenus par la province dans divers domaines.

Selon Xi Jinping, la province du Qinghai, chargée de la mission importante de maintenir la sécurité écologique, doit garder à l'esprit ce qu'il faut faire et ne pas faire dans le développement de ses industries et s'efforcer de mettre en place un système industriel moderne disposant d'atouts locaux. La province doit exploiter efficacement ses ressources, accélérer les efforts pour se transformer en une base industrielle de classe mondiale des lacs salés, un centre national d'énergie propre, une destination internationale d'écotourisme et un fournisseur de produits de culture et d'élevage verts et biologiques. Il est impératif pour le Qinghai d'accorder la même importance à la R&D et à la conversion des acquis scientifiques et technologiques, d'appliquer largement les nouvelles technologies, de moderniser ses industries traditionnelles tout en développant des industries émergentes d'importance stratégique en fonction de ses propres conditions, et de faire émerger des forces productives de qualité nouvelle. La province doit également poursuivre sa réforme dans tous les domaines, élargir son ouverture, optimiser son environnement des affaires, s'aligner activement sur le développement de la ceinture économique du fleuve Yangtsé et d'autres stratégies majeures, et promouvoir la construction de la Route de la Soie verte. Il lui faut également coordonner le développement de ses diverses régions, mettre en valeur le rôle de soutien des villes de Xining, de Haidong et de Haixi, et déployer des efforts pour développer l'économie au niveau des districts ainsi que les industries disposant d'atouts locaux en fonction des conditions locales.

Selon Xi Jinping, le plateau Qinghai-Xizang, qui abrite des écosystèmes riches, divers mais fragiles, a pour mission principale de renforcer la protection de l'environnement et d'optimiser au mieux ses fonctions écologiques. Il est nécessaire de toujours mettre en avant le respect de la nature et le développement vert, de mettre en œuvre la loi sur la conservation écologique du plateau Qinghai-Xizang et d'appliquer les exigences de la planification concernant les régions à fonctions spécifiques afin de faire du plateau, un pôle de la civilisation écologique. Il faut poursuivre la protection intégrale et l'aménagement systématique de l'environnement comprenant les montagnes, les rivières, les forêts, les champs, les lacs, les steppes et les déserts de sable et accélérer la mise en œuvre des projets majeurs pour préserver et restaurer les écosystèmes clés, afin de consolider et d'améliorer l'efficacité de la protection de l'environnement. D'après Xi Jinping, la priorité des priorités pour le Qinghai est de protéger la région de Sanjiangyuan, connue comme "le château d'eau de la Chine", de protéger la biodiversité et d'améliorer la capacité de conservation de l'eau. La province doit établir des réserves naturelles exemplaires, typiques de la Chine et ayant une influence mondiale, par la construction d'un système de réserves naturelles dont les parcs nationaux constituent les piliers. Elle doit également promouvoir de manière ordonnée les économies d'énergie et la réduction des émissions de carbone dans les domaines clés, développer des industries respectueuses de l'environnement et accélérer la mise en place d'un nouveau système énergétique.

Selon Xi Jinping, il faut donner le meilleur de soi-même pour garantir et améliorer véritablement les conditions de vie de la population, mener davantage d'actions concrètes qui sont bénéfiques au bien-être du peuple, appréciées par lui et répondant à ses aspirations, et résoudre effectivement les problèmes épineux qui préoccupent les masses populaires et qui exigent d'urgence une solution. Il faut coordonner la répartition des installations de services publics de base et s'efforcer de rendre les services publics de base plus équilibrés et plus accessibles. Il est nécessaire de donner la priorité à l'augmentation des revenus des agriculteurs et des éleveurs dans les efforts en vue de réaliser la revitalisation rurale, et pour ce faire, il convient d'accélérer l'action en faveur du développement du secteur des semences aux caractéristiques du plateau, de développer l'agriculture et l'élevage verts et biologiques, et de faire connaître les marques locales du plateau. Il faut poursuivre la construction de beaux villages sur le plateau et faire évoluer les coutumes locales. Il est essentiel de veiller au bon fonctionnement du mécanisme de suivi et d'assistance afin d'éviter une rechute massive dans la pauvreté. Il faut continuer à mener à bien le travail de reconstruction après le tremblement de terre dans le district de Jishishan, tout en renforçant la capacité à lutter contre les calamités naturelles et à venir en aide aux sinistrés.

D'après Xi Jinping, le Qinghai étant une province où se concentrent des groupes ethniques minoritaires, il est impératif pour la province de continuer à mener à bien le travail sur les affaires ethniques et religieuses. La province doit appliquer de façon intégrale le principe directeur du Parti sur les affaires ethniques dans la nouvelle ère, prendre pour fil conducteur le renforcement du sentiment d'appartenance à la nation chinoise, et promouvoir sur tous les plans l'unité et le progrès ethniques, afin de renforcer l'intégration globale ainsi que les échanges et les liens entre les différentes ethnies chinoises. Le Qinghai doit également appliquer intégralement la théorie, les principes et les politiques du Parti sur les affaires religieuses dans la nouvelle ère, veiller à ce que les religions s'adaptent mieux aux conditions concrètes de la Chine, et renforcer la gestion des affaires religieuses, en particulier celle des lieux de culte, conformément à la loi.

Selon Xi Jinping, une campagne d'étude de la discipline a été lancée au sein du Parti, il est impératif de déployer des efforts réels et solides pour mener à bien cette campagne. Il faut s'assurer que tous les membres du Parti étudient la discipline, la comprennent et la maîtrisent afin de mieux promouvoir le respect, l'observation et l'application de la discipline du Parti. Il est nécessaire de faire rayonner l'esprit de l'époque axé sur la réforme et l'innovation, ainsi que l'esprit du plateau Qinghai-Xizang, pour encourager les membres du Parti et les cadres à libérer davantage leur pensée, à changer de mentalité, à faire preuve d'initiative et à assumer avec courage les tâches qui leur incombent. Il faut instruire simultanément les membres du Parti sur l'esprit communiste, le style de travail et la discipline du Parti et s'assurer que l'amélioration du style de travail, le maintien d'une discipline rigoureuse et la poursuite de la lutte contre la corruption aillent vers le même objectif. Il est impératif de promouvoir continuellement l'amélioration du style de travail, et de poursuivre la lutte contre le formalisme en vue d'alléger les fardeaux des échelons de base. Il faut également perfectionner le mécanisme de lutte contre la corruption selon la formule "ne pas oser, ne pas pouvoir, ne pas songer", afin de former une atmosphère sociale positive et motivante grâce à un climat politique propre et intègre.

Li Ganjie, He Lifeng et les responsables des départements centraux et des organismes d'État concernés ont accompagné Xi Jinping lors de la visite. Fin

Xi Jinping appelle à déployer tous les efforts pour lutter contre les inondations et la sécheresse

BEIJING, 20 juin (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a émis une instruction importante sur le travail de secours en cas d'inondations et de sécheresse.

D'après Xi Jinping, de fortes pluies persistantes ont récemment frappé de nombreuses régions du sud de la Chine, entraînant des inondations et des catastrophes géologiques dans le Guangdong et le Fujian et causant des pertes humaines et matérielles, tandis que la sécheresse s'est propagée rapidement dans des parties du nord du pays. La Chine est ainsi confrontée à la fois à des inondations dans le sud et à la sécheresse dans le nord.

Il a appelé à déployer tous les efforts possibles pour lutter contre les inondations et la sécheresse, à ne ménager aucun effort pour rechercher et secourir les personnes disparues ou piégées, à prendre des dispositions appropriées pour les victimes de catastrophes, à maintenir un ordre normal dans le travail et la vie, et à minimiser les dégâts.

Selon Xi Jinping, alors que la Chine entre dans la grande saison des inondations, le pays fait face à une situation de plus en plus grave en matière de lutte contre les inondations. Toutes les régions et tous les départements doivent redoubler de vigilance contre les risques, penser à toutes les éventualités en envisageant le pire, veiller à ce que toutes les parties assument leurs responsabilités tout en renforçant la planification et la coordination globales, afin de mener à bien le travail en matière de lutte contre les inondations et la sécheresse, de réponse aux urgences et de secours en cas de catastrophes. Il faut également intensifier la surveillance des catastrophes et l'alerte précoce, éliminer les risques et les dangers latents, préparer les équipements et le matériel adéquats, perfectionner le plan de travail, et répondre efficacement à toutes les situations d'urgence, afin de préserver la vie et les biens de la population ainsi que la stabilité sociale. Fin

Xi Jinping donne des instructions importantes sur la lutte contre les inondations et la sécheresse

BEIJING, 19 juin (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, également président chinois et président de la Commission militaire centrale, a donné des instructions importantes sur le travail de lutte contre les inondations et la sécheresse.

M. Xi a indiqué que les fortes pluies avaient persisté dans de nombreux endroits dans le sud de la Chine, et que des inondations et des catastrophes géologiques s'étaient produites dans les provinces du Guangdong et du Fujian, ainsi que dans d'autres régions, causant des pertes humaines et matérielles. Dans certaines parties du nord de la Chine, la sécheresse s'est produite et s'est rapidement propagée. Il est évident que les inondations font des ravages dans le sud et la sécheresse dans le nord.

Il a appelé à déployer tous les efforts pour faire face à la catastrophe, à faire tout ce qui est possible pour rechercher et sauver les personnes disparues ou piégées, à réinstaller correctement les personnes touchées, à maintenir l'ordre de la production et de la vie et à minimiser les pertes.

A l'approche de la période des inondations, la situation en matière de lutte contre les inondations devient de plus en plus grave, a souligné M. Xi. Il a exhorté toutes les régions et tous les départements concernés à renforcer la sensibilisation sur les risques, à se préparer aux pires scénarios, à faire en sorte que les responsables aient un plus grand sens des responsabilités et à renforcer la planification globale, afin de garantir la consolidation du travail en matière de lutte contre les inondations et la sécheresse, de réponse d'urgence et de secours en cas de catastrophe.

M. Xi a également insisté sur la nécessité de renforcer la surveillance et l'alerte précoce pour les catastrophes, de repérer les risques en temps opportun, de préparer des fournitures et des équipements adéquats et d'améliorer les plans de travail, afin de faire face efficacement aux situations d'urgence et de préserver la vie et les biens de la population, ainsi que la stabilité sociale. Fin

Xi Jinping appelle à moderniser le travail en matière de sécurité publique

BEIJING, 1er juin (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a rencontré dans l'après-midi du 28 mai, au Grand Palais du Peuple à Beijing, les représentants de la police participant à la Conférence nationale sur le travail en matière de sécurité publique, et leur a adressé ses sincères salutations. Il a exhorté les forces de police et les agents auxiliaires de police du pays à promouvoir vigoureusement la modernisation du travail en matière de sécurité publique, et à apporter de nouvelles et plus grandes contributions à la promotion de la montée en puissance du pays et du grand renouveau national.

Li Qiang, Cai Qi, Ding Xuexiang et Li Xi, tous membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, ont assisté à la rencontre.

Xi Jinping et d'autres dirigeants sont arrivés dans la salle ouest du Grand Palais du Peuple à 16h00. Ils ont été salués par des applaudissements chaleureux. Ils se sont approchés des représentants, leur ont serré la main et ont eu des conversations avec eux avant de prendre une photo de groupe.

Chen Wenqing a assisté à la rencontre. Il a prononcé un discours lors de la Conférence nationale sur le travail en matière de sécurité publique tenue dans la matinée du 29 mai. Selon lui, à la lumière de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, il est nécessaire d'appliquer de manière intégrale la pensée de Xi Jinping sur l'état de droit et le concept global de sécurité nationale, ainsi que de bien étudier et appliquer les discours importants du secrétaire général Xi Jinping sur le travail en matière de sécurité publique dans la nouvelle ère, afin de maintenir fermement le cap de ce travail dans la nouvelle marche. Il faut renforcer sur tous les plans l'édification politique du Parti et s'efforcer de forger des forces de police compétentes, loyales, propres et prêtes à assumer leurs fonctions. Les forces de police doivent accomplir fidèlement leurs devoirs et missions et déployer tous les efforts nécessaires pour prévenir les risques, assurer la sécurité et la stabilité ainsi que promouvoir le développement. Il est impératif de poursuivre la construction d'un système de sécurité publique basé sur l'état de droit et d'améliorer continuellement la qualité, l'efficacité et la crédibilité de l'application de la loi. Il faut également poursuivre la réforme des forces de police en vue de leur renforcement et s'efforcer d'ouvrir de nouveaux horizons pour la modernisation du travail en matière de sécurité publique.

Li Ganjie et Wu Zhenglong étaient présents à la rencontre. Wang Xiaohong a assisté à la rencontre et a présidé la conférence.

Les responsables principaux des commissions des affaires politiques et juridiques des comités du Parti pour toutes les provinces, régions autonomes et municipalités, pour toutes les villes ayant un plan de développement et un budget indépendants, pour le Corps de production et de construction du Xinjiang et pour les capitales provinciales, les responsables principaux des départements et bureaux de la sécurité publique de toutes les provinces, régions autonomes et municipalités, de toutes les villes ayant un plan de développement et un budget indépendants, du Corps de production et de construction du Xinjiang et des capitales provinciales, ainsi que les responsables des départements centraux et des organismes d'État concernés, et des unités militaires concernées, ont assisté à la conférence. Fin

Discours de Xi Jinping à la cérémonie d'ouverture de la 10e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe (TEXTE INTEGRAL)

(Xinhua/Ding Haitao)

BEIJING, 30 mai (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a prononcé jeudi un discours important à la cérémonie d'ouverture de la 10e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe.

Voici le texte intégral de son discours :

 

Approfondir la coopération et aller de l'avant pour accélérer

la construction d'une communauté d'avenir partagé sino-arabe

 

Discours de Monsieur Xi Jinping

président de la République populaire de Chine

à la cérémonie d'ouverture de la 10e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe

 

Beijing, le 30 mai 2024

 

 

Votre Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa,

Monsieur le président Abdel Fattah Al Sissi,

Monsieur le président Kais Saied,

Monsieur le président Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan,

Monsieur le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes Ahmed Aboul Gheit,

Messieurs les chefs de délégation,

Distingués invités, chers amis,

C'est un grand plaisir pour moi de participer à la cérémonie d'ouverture de la Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe. Je suis particulièrement heureux à chaque fois que je me retrouve avec des amis arabes. L'amitié qui unit la Chine et le peuple chinois aux pays et aux peuples arabes trouve sa source dans les échanges amicaux le long des anciennes Routes de la Soie, dans la lutte commune pour la libération nationale et dans la coopération gagnant-gagnant pour l'édification de nos pays.

Depuis le début de ce nouveau siècle, les relations sino-arabes ont atteint une nouvelle hauteur. En décembre 2022, j'ai participé au premier Sommet Chine-Etats arabes tenu à Riyad, en Arabie saoudite, et mes collègues arabes et moi avons convenu à l'unanimité de déployer tous nos efforts pour construire une communauté d'avenir partagé sino-arabe tournée vers l'ère nouvelle. Satisfaite de la mise en œuvre des acquis du Sommet, la Chine entend travailler avec la partie arabe pour valoriser pleinement le rôle de pilotage stratégique du Sommet et continuer de promouvoir le développement à grandes enjambées des relations sino-arabes. A cette occasion, j'ai le grand plaisir d'annoncer que la Chine organisera en 2026 le deuxième Sommet Chine-Etats arabes, ce qui constituera, j'en suis sûr, un nouveau jalon dans les relations sino-arabes.

Distingués invités, chers amis,

Le monde d'aujourd'hui traverse des changements inédits qui s'accélèrent. La Chine et les Etats arabes assument tous la mission du redressement national et de l'accélération du développement du pays que leur confie notre époque. La construction d'une communauté d'avenir partagé sino-arabe incarne notre aspiration commune à inaugurer une ère nouvelle des relations sino-arabes et à tracer des perspectives prometteuses pour notre monde.

La Chine continuera à travailler avec la partie arabe pour que les relations sino-arabes donnent l'exemple dans la préservation de la paix et de la stabilité dans le monde. Dans un monde agité, le respect mutuel est la voie qui mène à la bonne entente, et l'équité et la justice constituent le fondement de la sécurité durable. Nous entendons travailler avec la partie arabe à respecter les buts et principes de la Charte des Nations Unies, le libre choix des différents peuples ainsi que la réalité léguée par l'histoire, pour explorer des solutions aux dossiers brûlants permettant la préservation de la justice et de l'équité et la réalisation d'une stabilité durable.

La Chine continuera à travailler dans un esprit d'égalité et de bénéfices partagés avec la partie arabe pour que les relations sino-arabes donnent l'exemple d'une coopération de qualité dans le cadre de l'Initiative "la Ceinture et la Route". L'esprit de la Route de la Soie a, de génération en génération, guidé la coopération sino-arabe dans son développement pour qu'elle se mette en phase avec le temps et bénéficie largement aux peuples chinois et arabes. Dans un monde interdépendant, nous continuerons d'œuvrer avec la partie arabe pour renforcer la synergie de nos stratégies de développement, consolider sans cesse notre coopération dans les domaines structurants tels que les hydrocarbures, le commerce et les infrastructures, accélérer le développement de nouveaux moteurs de croissance tels que l'intelligence artificielle (IA), l'investissement et le financement, ainsi que les énergies nouvelles, et enfin ouvrir ensemble une voie de l'innovation, du développement vert et de la prospérité.

La Chine continuera à travailler dans un esprit d'inclusion et d'inspiration mutuelle avec la partie arabe pour que les relations sino-arabes donnent l'exemple de la coexistence harmonieuse entre civilisations différentes. Dans un monde de plus en plus diversifié, plus il y a de dialogue, moins il y a de confrontation ; plus il y a d'inclusion, moins il y a de clivage. La paix, la vérité, l'honnêteté et l'inclusion sont l'aspiration commune des peuples chinois et arabes. Nous entendons travailler avec la partie arabe à favoriser les échanges humains et culturels, à faire rayonner les valeurs communes de l'humanité et à écrire un chapitre exemplaire de l'enrichissement mutuel entre civilisations différentes à cette ère nouvelle.

La Chine poursuivra une coordination étroite avec la partie arabe pour que les relations sino-arabes donnent l'exemple dans l'exploration de la bonne voie de gouvernance mondiale. L'humanité marche irréversiblement vers un avenir partagé. Cependant, les déficits de gouvernance, de confiance, de paix et de développement continuent de se creuser. D'où la nécessité de poursuivre le principe d'amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés pour améliorer sans cesse la gouvernance mondiale. Nous entendons travailler avec la partie arabe à appeler à un monde multipolaire égal et ordonné et à une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive, et à bâtir un modèle de la coopération Sud-Sud sur la gouvernance mondiale.

Distingués invités, chers amis,

Lors du premier Sommet Chine-Etats arabes, j'ai lancé huit initiatives majeures pour promouvoir la coopération pragmatique entre les deux parties. Depuis plus d'un an, grâce aux efforts conjugués de part et d'autre, la Chine a signé avec tous les Etats arabes des documents de coopération dans le cadre de l'Initiative "la Ceinture et la Route", la R&D et le transfert de technologies ont enregistré de nouveaux progrès, la coopération économique, commerciale et énergétique a atteint une nouvelle hauteur, les projets phares emblématiques et les petits et beaux projets au bénéfice de la population ont avancé en parallèle, la coopération s'est approfondie et s'est consolidée dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'innovation verte et de la santé, et les plateformes de coopération sur les échanges humains et culturels ont connu un développement de qualité. Les premiers résultats sont donc importants dans la mise en œuvre des huit initiatives majeures. La Chine travaillera avec la partie arabe, sur la base de ces acquis, pour bâtir cinq cadres de coopération, en vue d'accélérer la construction d'une communauté d'avenir partagé sino-arabe.

Premièrement, un cadre plus dynamique pour l'innovation. Nous construirons en partenariat avec la partie arabe dix laboratoires conjoints notamment dans les domaines de la vie et de la santé, de l'IA, du développement vert et bas carbone, de l'agriculture moderne et de l'information spatiale. Nous entendons renforcer la coopération sino-arabe sur l'IA pour la mettre au service de l'économie réelle et contribuer à l'établissement d'un système de gouvernance mondiale de l'IA basé sur un large consensus. Nous sommes prêts à construire avec la partie arabe un centre conjoint d'observation des débris spatiaux et un centre d'application, de coopération et de développement du système Beidou, et à renforcer la coopération sur le vol spatial habité et les avions de ligne.

Deuxièmement, un cadre plus élargi pour l'investissement et la coopération financière. Nous entendons travailler avec la partie arabe à créer un forum sur la coopération industrielle et d'investissement, à poursuivre l'élargissement de l'Association interbancaire sino-arabe, et à accélérer la mise en œuvre des projets de coopération dans le cadre du Prêt spécial en soutien à l'industrialisation au Moyen-Orient et du Prêt spécial pour la coopération financière sino-arabe. Nous soutenons le renforcement de la coopération entre les institutions financières chinoises et arabes, accueillons favorablement l'émission des obligations Panda en Chine par les Etats arabes et l'adhésion des institutions bancaires arabes au système de paiement interbancaire transfrontalier (CIPS), et entendons approfondir les échanges et la coopération avec la partie arabe sur la monnaie numérique de banque centrale.

Troisièmement, un cadre plus multidimensionnel pour la coopération énergétique. La Chine travaillera à renforcer davantage la coopération stratégique avec la partie arabe sur le pétrole et le gaz et à assurer ensemble la sécurité de l'approvisionnement et du marché, et entend développer conjointement avec elle la R&D des technologies et la production d'équipements dans le domaine des énergies nouvelles. La Chine soutiendra la participation de ses entreprises énergétiques et institutions financières aux projets d'énergies renouvelables d'une capacité installée totale de plus de trois millions de kilowatts dans des pays arabes.

Quatrièmement, un cadre plus équilibré pour les échanges économiques et commerciaux mutuellement bénéfiques. La Chine continuera de promouvoir activement la mise en œuvre des projets de coopération pour le développement d'un montant de trois milliards de yuans RMB, et entend accélérer avec la partie arabe les négociations sur les accords de libre-échange bilatéraux et régionaux, et favoriser l'édification du mécanisme de dialogue sur la coopération en matière d'e-commerce. La Chine sera heureuse de voir la partie arabe participer activement à l'Expostion internationale d'Importation de la Chine, et entend accroître l'importation des produits non énergétiques, et notamment des produits agroalimentaires, en provenance des pays arabes.

Cinquièmement, un cadre plus vaste pour les échanges humains et culturels. La Chine entend mettre en place avec la partie arabe le Centre sino-arabe de l'Initiative pour la civilisation mondiale, accroître l'ampleur et l'influence du Centre de recherche sino-arabe sur la réforme et le développement, et accélérer la construction des plateformes telles que l'alliance des think tanks, le forum des jeunes Chinois et Arabes sur le développement, l'alliance des universités et le centre de recherche sur la coopération culturelle et touristique. Elle invitera chaque année 200 dirigeants de partis politiques arabes en Chine, et œuvrera avec la partie arabe à réaliser dans les cinq ans à venir 10 millions de visites touristiques dans les deux sens.

Distingués invités, chers amis,

Le Moyen-Orient est une terre prometteuse pour le développement. Mais sur cette terre, des conflits continuent de faire rage. Depuis octobre dernier, le conflit palestino-israélien a connu une escalade brutale, causant des souffrances profondes aux populations locales. La guerre ne doit pas durer à l'infini, la justice ne doit pas s'absenter éternellement, et surtout la solution à deux Etats ne doit pas être arbitrairement remise en cause. La Chine soutient fermement la création d'un Etat palestinien indépendant et pleinement souverain sur la base des frontières de 1967 et ayant Jérusalem-Est comme capitale. Elle appuie l'adhésion de la Palestine à l'ONU comme membre de plein droit et soutient l'organisation d'une conférence internationale de paix plus large, faisant davantage autorité et plus efficace. En plus d'une aide humanitaire d'urgence de 100 millions de yuans RMB, la Chine fournira une aide supplémentaire de 500 millions de yuans RMB afin d'atténuer la crise humanitaire et la reconstruction post-conflit à Gaza. Elle fera un don de trois millions de dollars américains à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour le soutenir dans la fourniture d'aide humanitaire d'urgence à Gaza.

Comme dit un adage arabe : "Les amis sont le soleil dans la vie". Nous continuerons de travailler avec nos amis arabes à faire rayonner l'esprit d'amitié sino-arabe et à bâtir en commun un meilleur avenir pour que le soleil resplendisse sur le chemin de la construction d'une communauté d'avenir partagé sino-arabe.

Je vous remercie. Fin