Accident d'un avion algérien en France : les corps des six personnes décédées retrouvés

Publié le 2012-11-11 08:04:34 | French. News. Cn
Taille du texte

PARIS, 10 novembre (Xinhua) -- Les corps des 6 personnes qui avaient trouvé la mort vendredi après-midi dans le crash d'un avion de transport de fret militaire algérien dans le département de la Lozère (sud de France), ont tous été retrouvés, après la découverte des cadavres de deux victimes samedi en fin d'après- midi au cours du relevage de la carlingue, a rapporté l'AFP.

Quatre corps avaient été trouvés dès vendredi soir par les secouristes.

"Les deux corps manquants viennent d'être retrouvés à l'intérieur de la carlingue", a annoncé samedi après-midi le préfet de Lozère, Philippe Vignes.

Le procureur de la République de Mende, Samuel Finielz, a indiqué pour sa part que l'avion avec six personnes à son bord, s'est probablement disloqué en plein vol, dispersant des débris sur 4 kilomètres autour du lieu du crash.

Plusieurs témoins de la scène ont fait état d'une chute très brève.

Samedi matin, les enquêteurs de la gendarmerie de l'Air ont localisé la boîte noire qui pourrait livrer de précieuses informations sur les circonstances du crash. Des enquêteurs du ministère algérien de la Défense nationale sont arrivés samedi sur les lieux pour rejoindre le consul d'Algérie à Montpellier Khaled Mouaki, présent dès vendredi.

Des enquêteurs espagnols du constructeur de l'appareil, Airbus Military, filiale madrilène d'EADS, se sont rendus en Lozère pour essayer de déterminer les causes du crash.

Le ministère algérien de la Défense nationale a confirmé vendredi le crash le même jour d'un avion de transport de l'Armée nationale populaire (ANP) en Lozère (France), a rapporté l'agence APS.

L'appareil accidenté, de type CASA 295, qui avait décollé d'Alger vendredi à 07H00, s'est écrasé à 15h45 à Lozère, à 100 km au nord de Montpellier, alors qu'il était sur son chemin de retour, avec à bord son équipage de cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie, révèle un communiqué du ministère.

"Le crash et la destruction de l'avion ont été confirmés par les autorités françaises et il a été procédé à la mise sur pied d'une commission des forces aériennes pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cet incident," indique le document.

Imprimer RSS S'abonner Google Yahoo
Partager Facebook Twitter
Contactez-nous Retour en haut de la page