Mali : le gouvernement condamne l'agression physique de Malick Aliou Maïga, animateur de la radio Adar Khoïma à Gao

Publié le 2012-08-07 00:27:31 | French. News. Cn
Taille du texte

BAMAKO, 6 août (Xinhua) -- Le gouvernement malien a condamné énergiquement l'agression physique d'Abdoul Malick Aliou Maïga, animateur de la radio Adaar Khoïma à Gao et la tentative d'amputation de la main d'un préten du voleur, le dimanche 5 août 2012, par des groupes extrémistes armés qui occupent illégalement la ville, a-t-on appris lundi d'un communiqué officiel.

« Le gouvernement réaffirme son attachement à la liberté de presse ainsi qu'à la laïcité irréversible de l'Etat malien. Les flagellations, l'homicide par lapidation, tout comme cette tentative d'amputation, démontrent l'incapacité des occupants à imposer leur loi destructrice et leur foi douteuse à des populations qui rejettent leur présence sans équivoque », indique un communiqué du ministre malien de la communication de la poste et des nouvelles technologies, Porte-parole du gouvernement Hamadoun Touré.

« Le gouvernement tient à redire à ses compatriotes vivant au Nord du Mali qu'il continue de travailler d'arrache-pied pour la récupération totale des zones occupées et la restauration de l' autorité de l'Etat dans le septentrion du pays. Nos forces armées et de sécurité ainsi que nos partenaires sont mobilisés à cet effet », a-t-il affirmé.

« Le gouvernement tient à assurer l'opinion nationale et internationale que rien ne divertira son attention de la tragédie en cours à Gao, Tombouctou et Kidal. Il demeure plus que jamais déterminé à se débarrasser des terroristes ainsi que des narcotrafiquants qui posent des actes inqualifiables dans ces régions », conclu le communiqué.

Imprimer RSS S'abonner Google Yahoo
Partager Facebook Twitter
Contactez-nous Retour en haut de la page