Décès du premier Cardinal mauricien Jean Margéot

Publié le 2009-07-17 20:22:19 | French. News. Cn
Taille du texte

PORT-LOUIS, 17 juillet (Xinhua) -- Jean Margéot, premier évêque mauricien à être nommé cardinal par le Vatican, s'est éteint paisiblement vendredi matin à Maurice dans le couvent des Filles de Marie à Bonne Terre, Vacoas. Il était âgé de 93 ans.

Son corps devait être exposé à la cathédrale Saint Louis à partir de vendredi après-midi. Le gouvernement mauricien a annoncé que le religieux recevra des funérailles nationales dimanche au monument Marie-Reine-de-la-Paix, à Port-Louis.

Les réactions étaient unanimes pour dire que Maurice perdait un géant, un grand Mauricien qui, pendant 70 ans, a apporté sa contribution au développement spirituel et social du pays. De fait, les 24 ans de Jean Margéot à la tête du diocèse de Port- Louis (1969-1993) se signalent par son engagement concret dans divers secteurs pour servir la cause de l'Homme à Maurice et à Rodrigues.

Le cardinal a fêté le 17 décembre dernier ses 71 ans de sacerdoce, le 4 mai dernier, ses 40 ans d'épiscopat et en février, ses 21 ans de cardinalat.

Né le 3 février 1916 à Quatre-Bornes, le cardinal Jean Margéot, qui a fêté le 28 juin dernier ses 21 ans de cardinalat, était issu d'une famille où les traditions religieuses étaient de rigueur.

Après avoir effectué sa scolarité au Collège Saint Esprit et au Collège Royal, il s'envole pour Rome, à l'Université pontificale Grégorienne, pour des études ecclésiastiques. Il n'a alors que 17 ans. A 22 ans, soit six ans après, il est ordonné prêtre en la Basilique Saint Jean de Latran, à Rome, le 17 décembre 1938.

Lorsqu'il retourne à Maurice, il est nommé vicaire à La Visitation, à Vacoas, et peu de temps après met sur pied la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC). Toujours durant la première année de son retour au pays, le jeune prêtre prend la direction spirituelle de la Légion de Marie, à la demande de Mgr Leen.

Après son passage à La Visitation, le père Jean Margéot sera aussi vicaire à Saint Pierre-ès-Liens, Moka, à Ste-Thérèse, Curepipe, à Notre Dame du Rosaire, Quatre Bornes, St-Sauveur à Bambous, à la Cathédrale St-Louis et à Notre Dame de Lourdes, Rose- Hill.

Le 1er avril 1956, il devient le premier vicaire général mauricien du Diocèse de Port-Louis après avoir eu l'occasion d' administrer le diocèse alors que l'évêque Mgr Liston était souffrant. Il est nommé Prélat de la Maison du Pape en septembre 1956.

Le 6 février 1968, soit quelques années plus tard, le pape Paul VI le nomme évêque de Port-Louis. Le 4 mai, une cérémonie spéciale a lieu à Marie-Reine-de-la-Paix pour marquer l'événement. Le 1er juin de la même année, il est nommé Vicaire Capitulaire, élu par le Conseil Diocésain.

Vingt ans après, le 28 juin 1988, le pape Jean Paul II l'élève à la dignité cardinalice. Le 15 mars 1993, le cardinal Jean Margéot demande sa mise à la retraite, qui est agréée par le pape. Il se retire alors au Couvent de Bonne Terre mais continue à animer des retraites et des conférences et à célébrer des messes dans des paroisses. C'est sous son apostolat que le Père Laval a été béatifié, soit le 29 avril 1979 à Rome. Le cardinal a par ailleurs eu l'occasion d'accueillir le pape Jean Paul II à Maurice et à Rodrigues en octobre 1989. Le cardinal a souvent apporté son aide dans des moments de tension dans le pays, tels les émeutes de février 1999.

Sir Anerood Jugnauth, président de la république déclare qu'il "garde de très bons souvenirs des relations" de l'homme. "Le cardinal Jean Margéot a fait beaucoup pour le pays et pour la religion. Il va beaucoup nous manquer. Il était quelqu'un de très doux et de très sérieux".

Pour Cassam Uteem, ancien président de la république, "avec le décès du cardinal Jean Margéot, la république de Maurice est en deuil". "L'île Maurice perd un de ses fils les plus éminents. Le cardinal Jean Margéot a été pour le développement de l'homme mauricien ce que sir Seewoosagur Ramgoolam a été pour l' émancipation du Mauricien".

Imprimer RSS S'abonner Google Yahoo
Partager Facebook Twitter
Contactez-nous Retour en haut de la page