Myanmar : les peines de prison du président U Win Myint et de la conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi réduites à deux ans

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-07 à 03:35

YANGON, 6 décembre (Xinhua) -- Les peines de quatre ans d'emprisonnement du président du Myanmar U Win Myint et de la conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi ont été chacune réduites à deux ans en vertu de l'article 401 (1) du Code de procédure pénale, ont rapporté lundi les médias officiels.

Selon les médias, U Win Myint et Aung San Suu Kyi continueront d'être placés en détention dans des lieux actuellement non divulgués.

Ils avaient été condamnés à quatre ans de prison lundi matin après avoir été reconnus coupables d'incitation en vertu de l'article 505 (b) du Code pénal et d'infraction à la loi sur la gestion des catastrophes naturelles.

Après leur arrestation le 1er février dernier avec d'autres responsables de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le pouvoir de l'Etat du Myanmar a été transféré au commandant en chef des services de défense, le général Min Aung Hlaing, après la déclaration d'un état d'urgence.

Depuis son arrestation, Aung San Suu Kyi avait été accusée de onze infractions, telles que la violation de la loi sur les secrets officiels, entre autres, tandis que U Win Myint faisait l'objet de deux accusations d'incitation et d'infraction à la loi sur la gestion des catastrophes naturelles.

De nouveaux procès pour d'autres chefs d'accusation contre Aung San Suu Kyi devaient suivre.

L'armée avait dénoncé une fraude électorale massive lors des élections générales de novembre 2020 dans le pays, qui avaient vu la LND remporter la majorité des sièges dans les deux chambres du Parlement.

La LND avait remporté la majorité absolue des sièges parlementaires aux élections générales du 8 novembre 2015 et dirigeait le gouvernement depuis 2016. Le mandat de cinq ans du gouvernement de la LND devait prendre fin en mars 2021. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Myanmar : les peines de prison du président U Win Myint et de la conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi réduites à deux ans

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-07 à 03:35

YANGON, 6 décembre (Xinhua) -- Les peines de quatre ans d'emprisonnement du président du Myanmar U Win Myint et de la conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi ont été chacune réduites à deux ans en vertu de l'article 401 (1) du Code de procédure pénale, ont rapporté lundi les médias officiels.

Selon les médias, U Win Myint et Aung San Suu Kyi continueront d'être placés en détention dans des lieux actuellement non divulgués.

Ils avaient été condamnés à quatre ans de prison lundi matin après avoir été reconnus coupables d'incitation en vertu de l'article 505 (b) du Code pénal et d'infraction à la loi sur la gestion des catastrophes naturelles.

Après leur arrestation le 1er février dernier avec d'autres responsables de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le pouvoir de l'Etat du Myanmar a été transféré au commandant en chef des services de défense, le général Min Aung Hlaing, après la déclaration d'un état d'urgence.

Depuis son arrestation, Aung San Suu Kyi avait été accusée de onze infractions, telles que la violation de la loi sur les secrets officiels, entre autres, tandis que U Win Myint faisait l'objet de deux accusations d'incitation et d'infraction à la loi sur la gestion des catastrophes naturelles.

De nouveaux procès pour d'autres chefs d'accusation contre Aung San Suu Kyi devaient suivre.

L'armée avait dénoncé une fraude électorale massive lors des élections générales de novembre 2020 dans le pays, qui avaient vu la LND remporter la majorité des sièges dans les deux chambres du Parlement.

La LND avait remporté la majorité absolue des sièges parlementaires aux élections générales du 8 novembre 2015 et dirigeait le gouvernement depuis 2016. Le mandat de cinq ans du gouvernement de la LND devait prendre fin en mars 2021. Fin

010020070770000000000000011100001310355507