Le négociateur iranien sur le dossier nucléaire va rencontrer un diplomate de l'UE à Bruxelles

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-26 à 04:18

TEHERAN, 25 octobre (Xinhua) -- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des Affaires politiques, Ali Bagheri, a annoncé lundi qu'il rencontrerait le diplomate européen Enrique Mora mercredi à Bruxelles, en Belgique.

"Je rencontrerai mercredi le coordinateur de la Commission mixte à Bruxelles pour poursuivre nos discussions sur des négociations axées sur des résultats", a-t-il écrit sur Twitter.

M. Bagheri a déjà rencontré M. Mora, secrétaire général adjoint et directeur politique du Service européen pour l'action extérieure, le 14 octobre à Téhéran.

L'Iran, a poursuivi M. Bagheri, est "déterminé à s'engager dans des pourparlers qui lèvent les sanctions illégales et cruelles de manière complète et efficace".

Six cycles de pourparlers visant à relancer l'accord international de 2015 portant sur un contrôle strict du programme nucléaire iranien et la levée des sanctions contre l'Iran ont eu lieu à Vienne, la capitale autrichienne, entre avril et juillet de cette année, mais ont été interrompus par l'élection présidentielle iranienne.

M. Bagheri a ajouté que Téhéran espérait que les négociations "assureront la normalisation des relations commerciales et économiques de l'Iran et fourniront des garanties crédibles de ne plus revenir en arrière" sur l'accord de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA).

Les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement de l'accord en mai 2018 et ont réimposé les sanctions contre l'Iran sous le mandat de l'ancien président Donald Trump.

Au cours des dernières semaines, les gouvernements occidentaux ont demandé avec insistance à Téhéran de reprendre les pourparlers de Vienne, tandis que l'Iran a répondu que l'administration du président Ebrahim Raïssi, en fonction depuis fin août, avait besoin de temps pour préciser son approche des négociations.

Un an après que Donald Trump a mis fin à la participation des Etats-Unis au JCPOA et réimposé les sanctions, l'Iran a progressivement cessé de mettre en oeuvre certaines parties de ses engagements au titre du JCPOA et a modernisé son programme nucléaire. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Le négociateur iranien sur le dossier nucléaire va rencontrer un diplomate de l'UE à Bruxelles

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-26 à 04:18

TEHERAN, 25 octobre (Xinhua) -- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des Affaires politiques, Ali Bagheri, a annoncé lundi qu'il rencontrerait le diplomate européen Enrique Mora mercredi à Bruxelles, en Belgique.

"Je rencontrerai mercredi le coordinateur de la Commission mixte à Bruxelles pour poursuivre nos discussions sur des négociations axées sur des résultats", a-t-il écrit sur Twitter.

M. Bagheri a déjà rencontré M. Mora, secrétaire général adjoint et directeur politique du Service européen pour l'action extérieure, le 14 octobre à Téhéran.

L'Iran, a poursuivi M. Bagheri, est "déterminé à s'engager dans des pourparlers qui lèvent les sanctions illégales et cruelles de manière complète et efficace".

Six cycles de pourparlers visant à relancer l'accord international de 2015 portant sur un contrôle strict du programme nucléaire iranien et la levée des sanctions contre l'Iran ont eu lieu à Vienne, la capitale autrichienne, entre avril et juillet de cette année, mais ont été interrompus par l'élection présidentielle iranienne.

M. Bagheri a ajouté que Téhéran espérait que les négociations "assureront la normalisation des relations commerciales et économiques de l'Iran et fourniront des garanties crédibles de ne plus revenir en arrière" sur l'accord de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA).

Les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement de l'accord en mai 2018 et ont réimposé les sanctions contre l'Iran sous le mandat de l'ancien président Donald Trump.

Au cours des dernières semaines, les gouvernements occidentaux ont demandé avec insistance à Téhéran de reprendre les pourparlers de Vienne, tandis que l'Iran a répondu que l'administration du président Ebrahim Raïssi, en fonction depuis fin août, avait besoin de temps pour préciser son approche des négociations.

Un an après que Donald Trump a mis fin à la participation des Etats-Unis au JCPOA et réimposé les sanctions, l'Iran a progressivement cessé de mettre en oeuvre certaines parties de ses engagements au titre du JCPOA et a modernisé son programme nucléaire. Fin

010020070770000000000000011100001310268399