Meng Wanzhou : "Sans une patrie forte, je ne serais pas libre aujourd'hui"

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-25 à 16:01

BEIJING, 25 septembre (Xinhua) -- Meng Wanzhou, femme d'affaires chinoise détenue arbitrairement depuis plus de 1.000 jours au Canada, a partagé ses pensées et exprimé sa reconnaissance durant un vol charter organisé par le gouvernement chinois pour la ramener chez elle.

Selon une déclaration publiée précédemment par l'un des avocats représentant Mme Meng, celle-ci n'a pas plaidé coupable. Mme Meng ne sera pas poursuivie aux Etats-Unis, et la procédure d'extradition au Canada sera close.

"Il fait nuit noire dehors. Je suis dans le ciel de l'Arctique, en direction de chez moi", a déclaré Mme Meng dans un commentaire largement partagé samedi sur les réseaux sociaux chinois. "Je retrouverais bientôt l'étreinte de ma patrie".

"Sous la direction du Parti communiste chinois, mon pays devient plus fort et prospère jour après jour. Sans une patrie forte, je ne serais pas libre aujourd'hui", a-t-elle indiqué.

"Nous vivons à une époque de paix, et nous sommes nés dans un grand pays", a indiqué Mme Meng, ajoutant que, ayant grandi durant la réforme et l'ouverture, elle a témoigné et vécu la grande transformation rendue possible par le peuple chinois sous la direction du Parti.

Elle a décrit la patrie, le Parti et le gouvernement comme la lumière brillante qui a éclairé "les moments les plus sombres" de sa vie et l'a conduite sur le long chemin du retour.

Mme Meng a également exprimé sa gratitude envers sa famille, ses collègues et tous ceux qui l'ont soutenue. "Malgré toutes les péripéties, ce voyage de retour est le plus doux", a-t-elle indiqué. Fin

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Meng Wanzhou : "Sans une patrie forte, je ne serais pas libre aujourd'hui"

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-25 à 16:01

BEIJING, 25 septembre (Xinhua) -- Meng Wanzhou, femme d'affaires chinoise détenue arbitrairement depuis plus de 1.000 jours au Canada, a partagé ses pensées et exprimé sa reconnaissance durant un vol charter organisé par le gouvernement chinois pour la ramener chez elle.

Selon une déclaration publiée précédemment par l'un des avocats représentant Mme Meng, celle-ci n'a pas plaidé coupable. Mme Meng ne sera pas poursuivie aux Etats-Unis, et la procédure d'extradition au Canada sera close.

"Il fait nuit noire dehors. Je suis dans le ciel de l'Arctique, en direction de chez moi", a déclaré Mme Meng dans un commentaire largement partagé samedi sur les réseaux sociaux chinois. "Je retrouverais bientôt l'étreinte de ma patrie".

"Sous la direction du Parti communiste chinois, mon pays devient plus fort et prospère jour après jour. Sans une patrie forte, je ne serais pas libre aujourd'hui", a-t-elle indiqué.

"Nous vivons à une époque de paix, et nous sommes nés dans un grand pays", a indiqué Mme Meng, ajoutant que, ayant grandi durant la réforme et l'ouverture, elle a témoigné et vécu la grande transformation rendue possible par le peuple chinois sous la direction du Parti.

Elle a décrit la patrie, le Parti et le gouvernement comme la lumière brillante qui a éclairé "les moments les plus sombres" de sa vie et l'a conduite sur le long chemin du retour.

Mme Meng a également exprimé sa gratitude envers sa famille, ses collègues et tous ceux qui l'ont soutenue. "Malgré toutes les péripéties, ce voyage de retour est le plus doux", a-t-elle indiqué. Fin

010020070770000000000000011100001310208968